Urgent Badra Koné, Élie Kamano et aux autres condamnés

0

Accusés d’attroupement illégal, trouble à l’ordre public et occupation illégale de la voie publique, la sentence des membres du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) vient de tomber au tribunal de première instance de Mafanco.

Le reggae Man Élie Kamano président du parti guinéen pour la solidarité et le développement et Ibrahima Keïta, Vice Président du du par rassemblemeblement des forces démocratiques  ont été condamnés à une peine d’emprisonnement d’un an assorti de six mois de sursis.
Le vice-maire de la commune de Matam,Badra Koné a été condamné à trois de prison assorti de deux ans de sursis.
Séance tenante, les avocats à la défense ont interjeté appel.
Dans la salle, les prévenus ont scandé l’hymne national et celui du FNDC et en criant fort « Amoulanfé » dans la salle d’audience
Désormais les yeux sont rivés vers la Cour d’Appel qui doit statuer par rapport aux différen
Amadou Oury Barry depuis le TPI de Mafanco
Nous reviendrons !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée