Urgent: affaire du Colonel Barry: le ministère public requiert 10 ans de prison ferme et une amande de 500 millions…

0

Procès du colonel Mamadou Alpha Barry est accès sur projection de la vidéo, plaidoiries et réquisitoire du procès. 

Le procès du colonel Mamadou Alpha Barry, ancien responsable de la communication du Haut commandement de la gendarmerie nationale, s’est poursuivi ce mercredi, 11 novembre 2020, au tribunal militaire de Conakry. Ibrahima Diallo commerçant accuse l’officier de vol d’un montant de 165 millions de francs guinéens. C’est à 11h52 minutes que la projection a commencé. 

Après avoir visionné la vidéo de 12mn pour démontrer comment colonel Barry aurait pris l’argent, aucune trace de l’officier n’a filtré physiquement tout en précisant l’arrivée de son véhicule. Ce qui irite la colère de Me Béa l’avocat de défense qui estime que le dossier est clair « Passons à notre chose. Notre client n’est nullement visible dans cette vidéo si nous ne sommes pas aveugle quand-même. Tout est clair ici. C’est un faux dossier. Cette vidéo est un élément du dossier qui pouvait être justifier par l’officier judiciaire qui a filmé la vidéo.  Après la projection j’aurai pu comprendre que notre client vienne s’expliquer. Mais la preuve n’est pas là. C’est une vidéo miette qui ne dit rien. C’est un dossier non fondé. J’aurais compris si l’officier qui a filmé la vidéo était là pour expliquer ce suis se passait » defonce Me Salifou Beavogui. 

Après des discussions entre les deux parties, le juge décide de se passer au commentaire de cette vidéo et ordonne le ministère public et la partie civile d’aller aux plaidoiries. En ce basant sur l’article 394 du code pénal, l’avocat de la partie civile pense qu’il y a eu un vol numéraire qui appartient à son client Ibrahima Diallo commerçant qui habite à hamdalaye par Colonel Mamadou Alpha Barry. Même cette projection de la vidéo ne montre pas l’officier en question. « Certaines images n’ont pas été projetées. Et personne n’a obligé à Colonel Barry d’avouer devant le juge soustrait l’argent numéraire. Il a reconnu les fait avant de nier le pourcentage de l’argent. Il dit s’il sort de la prison, il donnerai à Ibrahima Diallo 240 millions de francs guinéens. À ce jour après toutes les évaluations de l’argent soustrait à notre client, Colonel Barry doit restituer à la partie civile un montant de 140 millions de francs guinéens. C’est pour vous dire que nous avons subit de préjudice sur ce vol. Donc  nous demandons la réparation de 500 millions de francs guinéens pour le vol et d’ordonner au remboursement de 140 millions de notre client » 

Prenant la parole, le ministere public rappel l’article 374 du code pénal militaire et ordonne le juge de maintenir l’officier dans les liens de la culpabilité en le condamnant à 10 ans de prison ferme. Pour l’heure (14h45), la parole est dans le camp de la défense, pour ses plaidoiries.

A suivre………… 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée