Un homme meurt pour non assistance de personne en danger

0

L’acte s’est passé à Simbaya Gare, c’est un homme d’une trentaine d’années visiblement malade et inconnu dans le quartier qui a trouvé la mort devant une clinique. L’homme a passé deux nuits successives sous la pluie avant de rendre l’âme.

 

C’est très tôt dans la matinée de ce vendredi qu’un médecin stagiaire a constaté la mort de cet inconnu à la devanture d’une clinique. L’homme était allongé sous ses pieds un petit bol en plastique contenant du riz, là dedans une cuillère et un sachet d’eau minérale posé à côté. Appartement c’était son dernier plat, selon le jeune médecin stagiaire, la victime était malade. Mamadou Cellou Diallo et son médecin chef ont appelé le chef secteur et le président du conseil de quartier pour les informés de la présence de cet individu malade a proximité de leur clinique. Mais c’est derniers n’ont rien fait pour s’occuper du souffreteux: <<moi je suis venu le soir pour prendre ma garde ici, je lui ai vu dans cette situation là, il ne parlait pas mais cas memê il était vivant. Donc du coup moi j’ai essayé encore d’appeler le chef secteur son numéro ne passait pas et j’ai appelé aussi le chef de quartier lui aussi il m’a raccroché. Et depuis il n’a pas rappelé, j’ai appelé aussi la police et la Croix-Rouge, la gendarmerie, on a été jusqu’à la protection civile de Matoto pour une prise en charge pour qu’on puisse l’amener aux CHU. J’avais un peu d’économie pour le déplacement de l’ambulance mais la protection civile m’a fait savoir que si je l’amène à l’hôpital est ce que je pourrais être la personne garantie ? J’ai dit l’a je ne peux pas, tout ce que je peux c’est de l’amener à l’hôpital mais être responsable ça je ne pourrais pas. Ça c’est le rôle de l’État>>.

C’est à six heures que le médecin stagiaire Mamadou Cellou Diallo venu ouvrir la clinique a constaté la mort du jeune homme.

Ce matin parmi la foule venue observer, personne n’a pu identifier le cadavre de cet inconnu sans papiers dans Simbaya Gare. La protection civile a embarqué le corps pour l’envoyer à la morgue.

 

Mamadou Tanou Bah

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée