Tueries perpétrées : les femmes parlementaires condemnent et invitent l’état à veiller sur la population

0

Depuis le lendemain de la présidentielle du 18 octobre 2020 ou le président de l’UFDG s’est auto-proclamé vainqueur dès le premier tour, la commune de Ratoma et certaines villes de l’intérieur du pays sont en ébullition. Face à cette élection les femmes parlementaires à l’assemblée nationale n’ont pas restées indifférentes. Elles condamnent les tiéries perpétrées et invitent l’état à veiller sur la sécurité des citoyens et de leur bien.

DECLARATION DU FORUM DES FEMMES PARLEMENTAIRES:

Nous Femmes parlementaires de l’Assemblée nationale de Guinée, toutes sensibilités politiques confondues, réunies au sein du Forum des Femmes Parlementaires,,
Constatons avec regret, des tensions et violences dans certaines communes de la ville de Conakry ainsi que dans certaines villes de l’intérieur
du Pays.
NOTONS que ces tensions et violences ont débuté au lendemain du scrutin
présidentiel du 18 octobre dernier avant même la proclamation des résultats
provisoires par la CENI causant ainsi parmi nos concitoyens des pertes en vies humaines, de nombreux blessés ainsi que des dégâts matériels importants.

NOUS CONDAMNONS femement les violences qui ont lieu et sommes
attristées par ces pertes en vies humaines.
NOUS NOUS INCLINONS devant la mémoire des personnes disparues
prions pour le repos de leurs âmes ; apportons notre compassion aux familles endeuillées et souhaitons u

n prompt rétablissement aux blessés.
NOUS NOTONS cependant que des leaders politiques ayant pris part au
scrutin présidentiel ont appelé à la poursuite des manifestations, intensifiant ainsi les tensions dans notre Pays à la veille de l’annonce des résultats définitifs du scrutin présidentiel par la Cour Constitutionnelle.

Préoccupées par le regain de violence que pourrait susciter cette annonce et
engagées pour le maintien d’un climat stable et paisible dans notre Pays,
NOUS TENONS à prendre nos responsabilités en menant des activités de sensibilisation avant et après la proclamation des résultats définitifs de la Cour Constitutionnelle.

NOUS APPELONS DONC TOUS LES CITOYENS GUINEENS A LA
PAIX ETALA QUIETUDE SOCIALE EN GUINEE.

NOUS APPELONS également tous les leaders politiques à la responsabilité, à
la retenue et au respect des lois républicaines

NOUS DEMANDONS,
Au Gouvernement:
De veiller à la sécurité des biens et des personnes, d’Assurer l’ordre public et d’instruire les forces de l’ordre à utiliser les moyens conventionnels dans
leur mission de maintien de l’ordre.
Aux populations guinéennes de préserver la quiétude sociale en ayant une attitude pacifique de manifester leur joie ou leur déception dans le respect des libertés publiques et d’éviter tout comportement qui pourrait créer la division entre les différentes communautés.

Fait à Conakry le 6 novembre 2020
Le Forum des Femmes Parlementaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée