Tueries perpétrées à Conakry: « Le gouvernement cherche à se justifier parce qu’il se sente coupable » dixit Elhadj Malal Diallo

0

Alors que le décès en détention provisoire d’Elhadj Ibrahima Sow (68 ans) continue de susciter de l’indignation à sa famille ainsi que les organisations de défense des droits de l’homme, le ministère de la justice tire la sonnette d’alarme.

Lors d’une sortie hier jeudi 19 novembre du ministre de la sécurité, Albert Damantang Camara a affirmé que  » une balle a été introduite à l’aide d’une pince dans un corps ». Pour Elhadj Malal Diallo au lieu que le gouvernement cherche à se justifier, il devrait plutôt  » nous  » aider à savoir qui a pris les pinces pour introduire des balles dans le corps d’un cadavre. « Ce n’est pas le rôle de l’état de se justifier. L’état doit apporter des preuves pour que la justice fasse son travail » rappel le vice président par intérim de l’OGDH lors d’une conférence animée ce vendredi 20 novembre à Conakry.

Si le gouvernement annonce que le sexagénaire est mort des suites de « diabète ou du COVID-19  » le 16 novembre dernier à l’ hôpital Ignace Deen après avoir placé en garde à vue à la maison centrale depuis le 25 octobre, le vice-président par intérim de l’OGDH dit ne pas comprendre. « Elhadj Thierno Ibrahima Sow décédé tout dernièrement à la maison centrale, le gouvernement a déclaré qu’il est décédé de diabète. Nous avons reçu sa famille hier, ils nous ont dit Elhadj n’a jamais souffert de diabète. Après ils ont doit,  » on a constaté qu’il a Covid-19 ». Tout ça pour démontrer que les traces de sevi qu’on a trouvés sur son corps ça ce n’est pas Covid-19. Donc il a été torturé et mort s’en ait suivi » regrette t-il.

Pour finir, l’OGDH au nom d’ Elhadj Malal Diallo exige que la justice soit rendue sur cette affaire, et une enquête  » impartiale » révèle ce qui a été fait:« Le gouvernement cherche à se justifier parce qu’il se sente coupable. Il y a ici des cadres guinéens qui ont déclaré qu’ils recruter des milices. Ces gens là dorment tranquille. Aucune justice ne fait qu’à eux. Donc ces milices là s’introduisent dans les manifestations et tuent ce n’est pas étonnant » filmine cet activiste de droit l’homme.

l'OGDH d' Elhadj Malal Diallo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée