Stage du syli à Kigali: « Nous n’avons  pas une situation assez claire» regrette Sega Diallo

0

La fédération guinéenne de football est dans la dernière ligne droite pour les préparatifs de la CAN Total 2021. La prochaine coupe d’Afrique des Nations va se tenir en terre Camerounaise du 09 janvier au 06 février 2021. Qualifiée pour la phase finale de cette compétition, l’équipe guinéenne devrait quitté Conakry ce mardi 28 décembre 2021 pour un stage à Bassam au Rwanda. 

Pour bien préparer sa participation à cette édition, l’équipe de kaba Diawara effectuera un stage à kigali avant de rallier le Cameroun. Pour le vice-président du comité de normalisation de la fédération guinéenne de football, toutes les dispositions sont prises afin que la délégation de quitter ce mardi. «Nous avons pris les responsabilités de partir du côté Bassam (Rwanda pour les préparatifs NDRL). Donc on s’est mis directement sur le dossier. Puisque c’est l’un des dossiers propriétaires que nous avons. La session des affaires courantes notamment la coupe d’Afrique des Nations avec l’équipe du ministère des sports. L’essentiel, il faut qu’ils (joueurs) rallient Conakry avec tout le staff technique. Nous avons un staff technique élargi qui comprend 22 personnes dont 21 sur le terrain et un sera en observation à partir de l’extérieur pour pouvoir donner des avis différents. 22 joueurs (sur 27) sont déjà à Conakry depuis hier soir. Et ils s’apprêtent avec la délégation à partir dans leur camp de base qui se situe à Kigali au Rwanda» souligne Sega Diallo.
A l’en croire, la délégation de la FEGUIFOOT est confrontée à un problème financier. A quelques heures du départ, la délégation n’a pas encore reçue aucune notification par rapport à la demande du vol. Une situation qui inquiète plus d’un. Et par la même occasion, la délégation devrait également reçevoir le tricolore national dans les mains du président de la transition cet après-midi. Mais pour Sega Diallo, rien est encore claire «Jusqu’à date nous avons fait de demande notamment d’un vol pour rallier Kigali. Malheureusement pour l’instant nous n’avons  pas une situation assez claire. Et on attend savoir quel est le programme fixé à la par à la remise du drapeau qui sera par le numéro un de la Guinée (Colonel Mamadi Doumbouya). Mais nous restons mobilisés toute l’équipe pour attendre les instructions de la haute autorité. On attend d’être situé et d’aller recevoir ce drapeau. (…) je pense que l’objectif d’une compétition chacun tient avec l’intention de gagner. L’équipe a été mentalement préparé. Donc l’objectif est simple. C’est d’ailleurs les meilleurs résultats possibles. Aujourd’hui au niveau de l’équipe, on a un fait confiance à un entraîneur qui démarre. On est exigeant malgré tout là, on exige au minimum en quart de finale. Pour nous au CONOR  ça, c’est le minimum. Mais l’objectif qu’on soit à une compétition, c’est d’aller chercher le trophée» a-t-il rassuré.
Pour rappel, la Guinée est logée dans la poule B en compagnie du Sénégal, du Zimbabwe et du Malawi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée