« si les intentions et les projets changent, on s’adaptera au contexte» jure Aliou Bah

0

Une semaine après leur départ à la coalition des partis politiques (CPP), Aliou Bah et Cie ont procédé à la création d’un forum des partis politiques (FPP).  Selon le président du MoDeL membre de cette nouvelle plateforme, une Union n’est pas exclue entre les amis d’hier pour une transition apaisée. Dans une interview accordée à notre rédaction, ce leader politique rassure que, ce forum a pour objectif de créer un cadre idéal de travail pour que tous les acteurs participent à toutes les étapes de la Transition

Goog224.com: Vous et d’autres leaders politiques viennent de quitter le CPP pour lancer le FPP. Quelles sont les raisons ? 

Aliou Bah: Pour la nécessité de travailler ensemble. La classe politique s’est remobilisée dès les premières heures de la Transition. L’objectif c’est de voir comment est-ce qu’il faut créer un cadre idéal de travail afin que tous les acteurs participent, par les idées, les propositions, les conseils à toutes les étapes de la Transition. Donc les démarches en cours obéissent à ce besoin-là. Bien entendu lorsqu’il s’agit de s’organiser et surtout une classe  dont les cartes sont redistribués. Aujourd’hui nous ne sommes plus dans un contexte de mouvance et opposition. Donc naturellement des contradictions peuvent neutres. Alors le CPP a été créé dans ce contexte-là, à un moment donné les uns et les autres ne comprenaient pas la façon d’organiser le travail. Naturellement quand c’est comme ça, il y a une situation de blocage et il faut trouver des solutions. Donc les solutions qu’on a envisagé c’était de trouver un autre cadre de travail qui permettra à ce qui n’était pas d’accord avec le premier cadre pour que ceci puisse retrouver et travailler ensemble.

Goog224.com: Tout est parti d’un problème de choix au poste de porte-parole. Après avoir quitté le CPP allez-vous accepter d’unir vos forces avec vos anciens d’amis d’hier?

Aliou Bah: Bien entendu. Parce que nous sommes tous d’accord sur les questions de fonds. Donc c’est juste un problème de forme. La façon de fonctionner. Les uns pensent qu’il faut structurer, les autres pensent qu’en structurant on se retrouvera avec des problèmes d’ego, de problèmes de leadership étant donné que la classe politique ne se réunit pas en alliance ou en coalition. Elle se réunit simplement en forum de travail, et le seul dénominateur commun, c’est que nous sommes tous des acteurs politiques. Mais se retrouver ne voudrait pas dire ensemble nos visions. Et nous sommes tous des concurrents. Aujourd’hui les conditions ne sont pas pour le moment réunies par rapport au calendrier électoral. Nous nous sommes par échange des compétiteurs électoraux. Il faudrait bien qu’on aille dans ce sens-là. Donc c’est pourquoi, tout ce travail est en train d’être fait afin que le dialogue politique s’ouvre pour pouvoir discuter les autorités de la Transition sur la façon dont on ira aux élections.

Goog224.com: Mais pour plusieurs observateurs, cette division allez-vous affaiblir devant les autorités de la Transition. Est-ce que c’est votre point de vue ?

Aliou Bah: Pas du tout. Vous le savez, on n’est pas venu de l’eau. On se rappelle il y a quelques mois, quelques années maintenant, lorsque le FNDC se créait on disait toujours la même chose. On disait que les uns et autres s’utilisaient, le pouvoir pouvait profiter et tout ça. Mais on a vu les résultats. Toujours est-il que la population sait qui est crédible et qui n’est les pas. En termes politiques, ce n’est pas la tout le temps que la quantité qui joue, la qualité est fondamentale. Donc ça ne peut pas être une raison pour le CNRD de s’éterniser au pouvoir. Pour le moment si nous en tenons au mot, ils ont clairement dit qu’ils sont venus pour la période de transition dont la durée est déterminée et qu’ils ne sont pas là pour rester au pouvoir. Maintenant si les intentions changent et que les projets changent, on s’adaptera au contexte et on fera ce qui est nécessaire à faire.

Goog224.com: Maintenant que vous forum est mise en place. Comment est-il structuré ?

Aliou Bah: Non il n’y a aucune organisation. Il n’y a aucune nécessité d’organiser les gens dans ce truc. Il suffit simplement de se réunir pour poser un ordre du jour, des questions ponctuelles à traiter. Les uns et les autres se prononcent, on s’entend sur une décision, et à l’issue on fait un compte rendu de presse, puis on passe à autre chose. Il n’y a pas nécessité à avoir un porte-parole ou un président. Il y a un besoin spécifique. C’est comme si les gens se réunissent ensemble pour regarder un match de football de 90 minutes. Ils n’ont pas besoin d’un porte-parole ou d’un président pour bien suivre le match. Parce qu’après le match on se disperse. Donc ça ce n’est pas fait pour durer pour rester. Donc ce ne sont pas des alliances ou des coalitions.

Goog224.com: Cette coalition va durer combien de temps, c’est juste pour la durée de la Transition ou bien allez-vous continuer le combat ensemble jusqu’à présenter un seul candidat lors des élections avenir par exemple? 

Aliou Bah: Bien avant. C’est juste pour qu’on puisse ouvrir le dialogue politique et qu’on pose le débat. Une fois que nous aurons une visibilité sur le calendrier électoral, les alliances vont commencer à se nouer. Les Partis politiques vont se mettre ensemble selon leurs intérêts et la proximité de leur vision. C’est comme ça, ça fonctionne partout dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée