Semaine décisive : le FNDC annonce des manifestations à partir du 27 février et demande le départ d’Alpha Condé au pouvoir

0

Comme annoncé, les leaders du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) se sont réunis ce lundi, 24 février 2020 dans son quartier général à Kakimbo dans la commune de Ratoma.

Au terme d’une réunion qui a durée plus de 4 heures de temps, le coordinateur national du FNDC déclare à la presse :
<<le FNDC porteur des aspirations démocratiques du peuple de Guinée , décide de ne plus reconnaître M.Alpha Condé comme président de la république de Guinée et demande son départ sans conditions du pouvoir>>, a martelé Abdourahmane Sanoh.
Dans la même déclaration, le FNDC  appelle toutes les guinéennes et les guinéens à sortir massivement à partir du 27 février pour empêcher par tous les moyens légaux le putsch constitutionnel de M.Alpha Condé. La même déclaration invite les citoyens à user de la légitime défense pour résister, conformément à l’article 21, alinéa 4 de la constitution, aux milices que M.Alpha Condé tente de constituer pour perpétrer son coup d’État constitutionnel. Le FNDC a profité aussi de l’occasion pour appeler l’armée nationale à demeurer républicaine et à cesser de protéger un seul guinéen, M. Alpha Condé contre tout le peuple de Guinée.
Après avoir invité la CEDEAO, l’UA, et le conseil de sécurité des nations unies à prendre des sanctions collectives et individuelles contre les promoteurs du coup d’État constitutionnel ainsi que les auteurs et commendataires des répressions sanglantes et crime contre l’humanité en Guinée, le FNDC a précisé que la lutte ne s’arrêtera pas au 1er mars, elle continuera jusqu’au départ de M. Alpha Condé
Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée