Saikou Yaya Barry à Kassory Fofana: S’il veut avoir une consultation, qu’il nous dise sur quoi nous devrions être consultés.

0
La déclaration du premier ministre chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana qui a décliné son rôle et les démarches qu’il suivra pendant les consultations avec les acteurs sociopolitiques du pays, ce, conformément aux instructions du président de la république ce lundi 9 Septembre dans une déclaration fait réagir les acteurs de la politique en Guinée.
Pour le secrétaire exécutif de l’UFR il est inutile cette démarche que veut entamer le locataire du Palais de la Colombe, car la position de la majeure partie des guinéens est déjà connue qui est de rejeter cette proposition de »Consultation du Président » bien avant cette déclaration du chef du gouvernement.
<< Si c’est pour connaître la tendance et les opinions des uns et des autres, c’est totalement connus aujourd’hui. Nous partis politiques et une bonne partie de la société civile  sommes dans le Front National pour la Défense de la Constitution, nous avons fait une déclaration pour nous opposer à la volonté de violer la constitution guinéenne. Cela la dit, nous sommes dans la logique de défendre notre constitution et c’est une question de vie ou de mort. Nous ne nous prêtons pas a un jeu de cache-cache ou a un scénario comme au cinéma>> Lancé t-il.
<< En allant à cette rencontre, je ne donne que mon point de vu car nous n’avons pas encore fait une réunion au bureau politique ou au niveau du FNDC pour décider finalement ce qu’il faut faire, mais c’est ma position personnelle et je crois que c’est la position de beaucoup de personnes aujourd’hui. Nous ne pouvons pas nous prêter aux jeux du premier ministre, le Président de la République est entrain de jouer avec la vie des guinéens premièrement et deuxièmement, celui là qui est chargé du dialogue social et politique c’est Premier ministre. Depuis tout ce temps il n’a jamais conduit un dialogue politique en République de Guinée. Il est contradictoire dans son discours, il écoute les gens et va transmettre ce qu’il a écouté c’est parcequ’il ne joue pas son rôle. Donc, ça veut dire s’il veut écouter les gens, il n’a qu’à ouvrir les radios il trouvera que les gens sont entrain de se prononcer pour dire qu’ils ne seront jamais d’accord avec la violation de la constitutio >>
<< Si il veut avoir une consultation, c’est de nous énumérer  sur quoi nous devrions avoir une consultation. La chose la plus importante pour nous aujourd’hui, c’est comment faire en sorte que les recommandations de l’audite engagée par l’ensemble des formations politiques pour l’organisation d’une bonne élection au niveau du fichier électoral soit réglée. Celà dit, si il veut jouer un rôle il n’a qu’à appeler la CENI et se conformer à cette recommandation que nous avions tous accepté>>
<< Il a dit qu’il va envoyer des lettres, je souhaite clairement qu’il donne dans la lettre sur quoi nous allons discuter. Si c’est sur toutes les actions c’est un fourtout. Il ya un ensemble de problème dans ce pays qu’on n’a pas réglé d’abord. Un problème de route énorme, problème de misère, de ressources minières qui sont pillées dans notre pays. Nous avons un problème sérieux au niveau de la santé, de l’éducation, de l’emploi. Si c’est sur ces questions qu’ils veulent nous consulter, nous sommes disposés parceque les point seront énumérés, mais sur un fourtout où on ne sait pas sur quoi nous devons être consultés >>. Précise honorable Saikou Yaya Barry
Moussa Moïse Keita.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée