Réseau routier guinéen : le Ministre Naïté annonce la réalisation de plusieurs projets

0

La défectuosité très avancée du réseau routier guinéen attire l’attention des autorités. Le chef du département des travaux publics s’est exprimé sur le sujet lors d’une conférence de presse qu’il a animé récemment à Conakry. Moustapha Naité a souligné que beaucoup d’initiatives sont prises par son département sur instruction du président de la république pour endiguer le calvaire des usagers. 

Pour répondre immédiatement à l’appel du chef de l’Etat, un certain nombre de routes à reconstruire a été identifié par le ministère des travaux publics pour soulager les usagers a annoncé Moustapha Naité. Il s’agit entre autres de : « La route Mamou-Faranah, Mamou-Labé, Kissidougou-Kankan, Kankan-Kérouané, Dubreka-Boké. Je rappeler que ce sont des routes qui ont été construites pour certaines depuis 2000, pour d’autres depuis 1972 et donc il y a besoin d’investir encore » a souligné le ministre des travaux publics devant les hommes de médias.

Selon l’ancien ministre de la jeunesse, les travaux entrepris par son département seront exécutés pour une période de plus de deux ans mais en respectant toutes les procédures «  quand vous prenez Coyah-Kindia-Mamou-Dabola jusqu’à Kouroussa c’est un projet de 3 ans. Avec l’apparition de cette pandémie ça eu des effets naturellement négatifs sur le calendrier mais il reste entendu quand même que c’est 800 km de nouvelles routes en construction et qui sont adaptées aux normes d’aujourd’hui et aux normes de dix prochaines années » a indiqué Moustapha Naité.
Pour le conférencier, la construction d’une route qui répond à toutes les normes obéit à plusieurs critères. « Une route quand elle doit être construite elle doit être construite en tenant compte du trafic. Une route comme Mamou-Faranah construite depuis 1972, en 2000 il n’y’avait que 280 véhicules la dessus aujourd’hui c’est 2300 et quelques qui passent la dessus. Et en plus des véhicules poids lourds qui passent la dessus sur une route qui n’est plus adaptée et donc qui a besoin naturellement entretenue» a annoncé Naité.

Pour clore, Moustapha Naité a affirmé que le régime actuel a hérité d’un réseau routier en état de dégradation poussée à plus de 80% et pour inverser la tendance, la construction et la reconstruction de 800 km de route est en cours.

Oury Tessin

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée