Répression de la marche du FNDC : Une journaliste touchée

0

Suite à la repression des services de sécurité déployés au pont de Kondebougni, plusieurs participants à la marche ont eu des malaises suite aux effets du gaz lacrymogène.

Parmi ces victimes, notre consœur Mamadou Djiwo Bah qui a été déployé par la rédaction de son site d’information www.lougeguinee.com n’a pas pu résister aux effets du gaz lacrymogène. Elle est tombée après que les services de sécurité ont lancé le gaz lacrymogène dans l’intention de disperser les manifestants.

Joint au tetélépho par notre rédaction, Mamadou Saïdou Diallo, directeur de publication de site loupeguinee.com nous rassure que la vie de sa Journaliste n’est pas en danger. Elle suit des soins intensifs dans une clinique à Bambeto.

<<Nous avions déployé une équipe de reporters dont Mamadou Djiwo Bah pour couvrir la marche du FNDC. Elle a été touchée quand le gaz lacrymogène a été lancé, mais sa vie n’est pas en danger. Elle se trouve actuellement à la clinique de James Frite Foster à Bambeto non loin du rond-point>>, a-t-il rassuré.

Par la même occasion, Mamadou Saïdou Diallo lance un message aux associations de presse et organisations de défense des droits de l’homme.

<<Nous tenons à informer les associations de presse les organisions de défense de droit de l’homme sur les dérapages contre la presse>>, a-t-il lancé.

La redarédac de googa224.info souhaite prompt rétablissement à notre consœur

 

Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée