QUAND NOUS ARRÊTERONS DE MAINTENIR LES DICTATEURS AU POUVOIR, L’AFRIQUE IRA MIEUX. Par : Mèmè Lancinet Camara

0

L’expérience des oligarchies africaines nous donne une vision claire de ce système. Elles appauvrissent le peuple et créent une classe dirigeante fermée.
Du jour au lendemain, une poignée d’individus se transforme en millionnaire pour appauvrir des millions de citoyens. Cette classe dirigeante fermée s’est construite un patrimoine financier colossal sur la sueur des pauvres citoyens. Ils s’achètent des villas à l’étranger, se soignent en occident, envoient leurs enfants étudier dans des écoles occidentales, investissent à l’étranger et gardent les sommes détournées dans des banques occidentales.

Des sommes qui pouvaient servir à financer nos systèmes sanitaire et éducatif, construire des infrastructures et améliorer les conditions de vie des citoyens.

Si rien ne va chez nous, c’est surtout notre responsabilité. Nous soutenons des dirigeants qui ne nous font pas avancer.

Mais comment les dictateurs africains endorment les peuples ?

Si la responsabilité des dictateurs est manifeste, celle des peuples, adhérant à leurs stratagèmes, n’est pas à éluder. Comment alors, les dictateurs africains manipulent-ils leurs peuples ?

Le mensonge, la manipulation et l’intimidation sont érigés en mode de gouvernance. Ce sont des moyens pour ces dictateurs de détourner l’attention des citoyens des préoccupations essentielles.

L’instrumentalisation des fractures ethniques et tribales est un vecteur puissant de communication qu’ils utilisent pour diviser et régner.

Quand est-ce qu’on se réveillera pour jeter tous ces dictateurs dans des poubelles ?

Les populations maintenues dans l’ignorance restent donc étrangères au système, vulnérables à la propagande.

Le continent Africain puise certainement la source de ses différents maux dans le fleuve du pouvoir absolu exercé par certains de ses dirigeants mal élus ou imposés de forces à la tête de plusieurs de ses états. C’est une source d’eau impure, remplie de microbes de souffrances et de haine gratuite à laquelle s’abreuvent malheureusement nos peuples épris de justice et de paix, c’est ce qu’on appelle la dictature.

Face à un peuple facilement maniable, face à un peuple que les dictateurs instrumentalisent à leur guise, face à un peuple corrompu, il est aussi facile d’exercer un pouvoir absolu.

C’est pourquoi on doit refuser de se faire manipuler

La dictature est une imposture qui maintient le peuple dans l’ignorance, dans la soumission et l’incapacité de s’organiser et de lutter pour sa dignité. Elle étouffe le peuple et le déshumanise. Les dictateurs puisent leurs forces dans la misère et la division du peuple.

Pour quelles raisons devons–nous soutenir des gouvernants qui nous pillent, qui nous violentent et nous imposent une dictature déguisée en démocratie.

Jeunes d’Afrique, nous devons réussir là où la génération précédente a échoué.
Notre esprit d’une Afrique nouvelle se trouve entre les mains de la jeunesse, la jeunesse patriotique. Il est grand temps qu’on se réveille. L’histoire du continent africain a enregistré au fil du temps des héros qui font encore aujourd’hui la fierté de l’Afrique.

Soyons des Kwame Nkrumah, Patrice Lumumba, Sékou Touré, Thomas Sankara, Modibo Keita, Martin Luther King, Malcom-X… pour libérer l’Afrique dans les mains de ces dictateurs.

Mèmè Lancinet Camara

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée