Putsch en Guinée : les institutions suspendues, un comité de concertations ouvertes

0

Après avoir réussi le coup d’Etat, colonel Mamdy Doumbouya fait savoir la dissolution des institutions républicaines. Le nouveau patron proclame la mise en place d’un Comité national du rassemblement et du développement (CNRD). A l’en croire, ce comité ouvrira une concertation avec tous les acteurs politiques et sociaux pour une transition réussie et apaisée.

Le poutschiste indique avoir pris le pouvoir pour des raisons de « non respect des principes démocratiques, la politisation a outrance de l’administration publique, la gabesie financière, la pauvreté et la corruption endémique».

Selon Colonel Doumbouya, au Comité National du Ressemblent et du développement (CNRS) à prendre ses responsabilités vis à vis du peuple souverain de la Guinée dans sa totalité. C’est pourquoi « nous avons décidé à partir de l’instant de dissoudre la constitution… Nous allons nous rassembler les quatre régions, la dispora, les Guinéens de l’étranger tous ensemble ici, nous allons mené des consultations inclusives pour décider de l’avenir de notre pays. La personnalisation de la vie politique est terminée. Nous allons mettre en place un système qui n’existe pas, et ce système il faut qu’on fasse tous ensemble. Il y a eu beaucoup de morts pour ne rien, beaucoup de blessés, beaucoup de larmes, alors qu’on aime tous la Guinée. Donc, je pense qu’il est temps pour nous de se comprendre de se donner la main de s’associer, d’écrire une constitution qui est adaptée à nos réalités afin de régler nos problèmes. Parce que si vous voyez l’etat de nos routes, de nos hôpitaux vous vous rendez compte qu’après 62 ans, il est temps pour nous de se réveiller. Il faut qu’on se réveille qu’on se donne la main et qu’on s’aime comme on a l’habitude depuis » a-t-il lit à la télévision nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée