Processus Électoral: des journalistes formés sur la responsabilité sociale en période électorale

0
Le Leadership jeunes pour la paix et le développement en Afrique (LEJEPAD-Guinee) en collaboration avec WANEP-Guinee a organisé un atelier de formation pour renforcer les capacités des journalistes en prélude à l’organisation des élections législatives et du référendum constitutionnel du 01er mars prochain.
Durant deux jours les participants ont échangé autour de plusieurs thématiques liées à la responsabilité du journaliste période  électorale. Il s’agit entre autres: du code de bonne conduite du journaliste, de la responsabilité sociale du journaliste en période électorale, de la collecte, traitement et la diffusion de l’information.
Pour François FadoisTolno, coordinateur du Wanep-Guinee, cette formation s’inscrit dans le cadre de la prévention des conflits avant pendant et après le scrutin.
<<Comme vous le savez, notre pays est aujourd’hui dans un tournant décisif dû notamment au processus électoral en cours. Face à cette situation nous avons jugé utile de renforcer les capacités des journalistes afin qu’ils puissent jouer leur partition dans la prévention des conflits. Nous voulons que les journalistes soient au devant de la préservation de la paix. C’est pour cela nous avons initié ce projet en collaboration avec l’Union Européenne qui a financé le projet. C’est une façon de faire un monitoring de la violence, à analyser la situation afin d’apporter la solution>, explique t-il.
De son côté, Cheich N’Doye Sadibou, représentant de l’Union des Radios et Télévisions Libres de Guinée (URTELGUI), un des facilita tueurs a remercié WANEP-Guinée et l’Union Européenne qui ont pensé aux journalistes pour renforcer davantage leurs capacités surtout en cette période cruciale.
<<Et comme vous le savez nous sommes dans une période très sensible donc ça sera qu’un rappelle auprès des journalistes que nous sommes pour nous amener à notre responsabilité dans ce que nous allons faire sur le terrain. En ce qui concerne la collecte, le traitement et la diffusion de l’information>, a t- il souligné
Satisfait de la formation, Paula Doré, journaliste à la radio continentale promet d’appliquer ce qu’elle a appris.
<<La formation vient au moment opportun par ce que nous sommes dans une année à laquelle la Guinée
organise deux élections majeures à savoir les législatives et la présidentielle. Avec cette montée de violence et les risques de manipulation, c’est pourquoi nous ferrons notre mieux pour jouer notre rôle afin de permettre aux électeurs de faire des bons choix mais aussi contribuer à préserver la paix dans notre pays>>, promet-elle.
Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée