Procès des leaders du FNDC : Le TPI de Dixinn sous haute surveillance

0
C’est à 09 heures 14 minutes que la fourgonnette de l’administration pénitentiaire dans lequel se trouve coordinateur national du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) est arrivé ce vendredi, 18 octobre 2019 au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Dès la descente de la fourgonnette, Abdourahmane Sano, et ses camarades interpellés ont été conduits à l’intérieur du tribunal loin du regard des journalistes.
Pour ce deuxième jour de procès consacré aux réquisitoires et aux plaidoyers, un dispositif sécuritaire important a été déployé tout au tour du tribunal. Toutes les ruelles qui mènent au tribunal sont bouclées par la police et la gendarmerie.

Malgré l’appelle à la mobilisation sur les réseaux sociaux pour venir apporter un soutien moral aux prévenus, c’est quelques rares militants du FNDC qui sont à peine visibles.
Au moment où nous mettons en ligne cet article, l’accès à la salle d’audience a été refusé aux journalistes. Tous ceux qui sont venus couvrir ce procès sont derrière la cour du tribunal en espérant l’intervention du procureur Sidy Souleymane N’diaye pour accéder à la salle d’audience.
Amadou Oury Barry, depuis le TPI de Dixinn pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée