Procès fabou Camara et Simankan-FNDC : le dossier renvoyé à huitième

0

 Le procès opposant les membres du FNDC au commissaire Fabou Camara et Mohamed Lamine Simankan s’est ouvert ce lundi 07 février 2021. L’ancien directeur central de la DPJ et le commandant de la BRI sont poursuivis pour des  »faits de violences volontaires, d’atteintes à la vie privée, de violation de domicile et de destruction de biens » par Ibrahima Diallo et Sékou koundouno. Mais les avocats de la défense ont sollicité un renvoi, le temps pour eux de prendre connaissance des éléments du dossier.

 

Mais les avocats de la partie civile a travers Me Pépé Antoine Lama a invité la cour de rejeter la sollicitation du renvoi de dossier. Par la même occasion, ces avocats ont demandé à la cour d’ordonner l’exécution des mandats d’arrêts qui avaient été décernés contre les deux en première instance en 2020 par le juge Alphonse Charles Wright: «Ces deux prévenus font l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2020. A l’époque, ils ont préféré se moquer de la justice. Puisque c’est un mandat d’arrêt exécutoire, nous invitons la cour de le mettre en application. Ces mandats doivent être exécutés à moins que votre cour décide de faire une main levée », a-t-il dit

A en croire la défense, les deux prévenus sont des personnes responsables et elles seront présentes à l’audience toutes les fois que la cour aura besoin d’eux. C’est ainsi que le juge audiencier Djemila Barry a décidé de renvoyer l’affaire au 14 février prochain, pour statuer sur la nécessité d’exécuter lesdits mandats d’arrêts. Il faut rappeler que Fabou Camara était aussi poursuivi dans un deuxième dossier pour des faits d’arrestation arbitraires, dénonciation calomnieuse menaces, violences injures a l’initiative d’Oumar Sylla »Foniké Mangue ». Cette affaire a été également renvoyée au 14 février.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée