Plainte contre le CFO: « Elle est allée à un niveau très élevé» rassure Dr Ibrahima Sory Diallo

0

Le président du parti ADC-BOC qui a juré de destituer Mamadou Sylla de son statut de chef de file de l’opposition guinéenne, se montre toujours décisif dans ses démarches. Le député Dr Ibrahima Sory Diallo rassure que la procédure suis son cours normal. 

Pour ce député, Mamadou Sylla ne répond pas à tous les critères d’un chef de file de l’opposition. C’est pourquoi il promet de ne jamais abandonner le dossier jusqu’à la destitution du leader de l’UDG. « La loi dit que le parti qui vient après la majorité présidentielle prend le chef de file de l’opposition. (… ) Mais si vous n’avez pas rempli cette condition, vous ne pouvez pas être chef de file de l’opposition. C’est raison pour laquelle je ne recule pas. Donc ma démarche est logique. Et elle est allée à un niveau très élevé. Il y a même des associations de la société, même le président de l’UNIDH qui a aussi emboîté les pas. Chacun a compris le contexte » insiste Dr Ibrahima Sory Diallo.
Par ailleurs, l’opposant se dit persuader que cette procédure va porter fruit. Mais cela prendra un peu temps, puisque la plainte est déjà dans les mains des autorités judiciaires : « Il faut qu’on soit respectueux de nos institutions. Le président Alpha Condé est un professeur. Lorsque lui-même, il sait que la loi est respectée, il ne va pas la violer. C’est pourquoi vous ne voyez pas Mamadou Sylla lors des réceptions des personnalités étrangères. Donc, moi, je suis dans une démarche externe et qui est en train d’évoluer et qui est en train de produire des résultats. La solution est en train d’évoluer. Par ce que quand vous portez plainte, vous ne pouvez pas exiger que la plainte soit toute suite répondue. Ça dépend de ceux qui l’analyse. Ça, c’est une émerge juridique qui suis son cours » a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée