» Pardon » pour être gracié: Aliou Bah demande au chef de l’État de présenter des excuses aux guinéens

0
 Après avoir demandé au chef de l’État, le Pr Alpha Condé a gracié Madic sans frontières, Boubacar Diallo dit Grenade Souleymane Condé et Youssouf Dioubate. Depuis lors, les réactions fusent de partout. Pour le président du MoDeL, Alpha Condé doit demander pardon aux Guinéens du fait de n’avoir pas fait lorsqu’il était en prison.
« Dieu merci ! Que des innocents soient libérés. Nous n’avons jamais cessé de dire et de croire que tous ceux qui sont arrêtés, ont été arrêtés injustement. Il y a beaucoup de nos compatriotes qui sont morts pour lesquelles la justice ne se bouge toujours pas. Ce pays à typiquement de calculs politiques. Parce que sachant bien la pression cela représente sur le dos du régime, Alpha Condé est dans cet esprit de laisser la pression de sorte que les gens se demandent quel issus faut-il avoir pour tout cela. Et derrière, comme la plupart des dictateurs revient pour faire croire aux gens qu’ils sont gentils, généreux, magnanimes. Pour cela, on s’en tour les personnes qui essaient de tromper l’opinion publique pour faire oublier que ce sont des innocents qui ont été arrêtés, incarcérés » a déclaré Aliou Bah.
Par ailleurs, le patron du Mouvement Démocratique Libéral (MoDeL) rappelle lorsque les présidents Sékou Touré et Lansana Conté avaient condamnés l’actuel chef de l’État, il n’avait pas demandé pardon afin d’être gracié à l’époque. C’est pourquoi, il invite à Alpha Condé à présenter des excuses aux guinéens. « C’est qui est triste dans cette histoire, c’est le fait qu’Alpha Condé lui-même alors qu’il présente ses excuses à la Guinée et aux présidents Sékou Touré et Lansana Conté. Ce n’est pas tard parce qu’il a été condamné à mort par contumace. Il a été condamné et emprisonné en Guinée. Avait-il contraint de présenter de ses excuses pour que ses condamnations ne soient remises en cause ? Non! Il y a des gens qui se sont battus ici au risque de leur vie et ailleurs. Et la tristesse de l’histoire c’est le fait de réduire en cendre tous ceci par ce qu’il démontre qu’il n’était pas convaincu d’une justce impartiale et indépendante » a-t-il regretté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée