« Nous devons écrire une constitution qui ne sera pas modifiable par les pouvoirs constitués» promet Dr dansa

0
Conseil National de la Transition CNT à la tête Dr Dansa Kourouma a été installé à la  ce samedi 05 février 2022. Les 81 membres aurons la charge proposer une nouvelle constitution. Cette cérémonie d’installation a eu lieu dans la salle du 02 octobre au palais du peuple
Pour le nouveau président de cette institution, les parlementaires travaillerons mains dans la main afin mettre une constitution qui selon lui ne sera pas facile à modifier par les futurs présidents. « Nous devons écrire une constitution qui ne sera pas facilement  modifiable par les pouvoirs constitués. L’entrée en fonction du conseil National de la Transition CNT se fait à un moment où les Guinéens se regardent s’interrogent vers l’avenir du pays auquel il se projete. Car les Guinéens veulent croire, espérer, rêver, malgré les difficile de l’histoire récente de notre nation que les poussent au certifisime et au doute» a déclaré Dr dansa kourouma.
 
 
Par ailleurs, l’ex président du CNOSCG dit avoir regretté que les ressources minières dont disposent les Guinéens, ne profitent à la population à cause de la mauvaises foi des dirigeants politiques. « sur le plan économique, l’annonce ou l’espérance d’une croissance économique ne s’est toujours pas accompagné d’une transparence équitable répartition du revenu du patrimoine national. Notre économie agonisant sous la corruption et les mauvaises fois politiques ne parviennent pas à créer la richesse et la prospérité qui en découle. Cette posture morale n’a jamais été une préoccupation de tenant des régimes. L’exploitation de fabuleuses richesses minières n’a jamais profité aux Guinéens. Les revenus tirés de divers ressources naturelles et humaines n’ont point servi de tramplain au développement. D’autres part, l’exploitation minière n’a eue aucun impact positif sur la vie du ménage guinéen.  En environnement rageusement balafreux dans les zones minières s’associe à la pollution de rivières et fleuves rendant plus sévères la perturbation de la vie de la communauté rurale » a-t-il dénoncé avant de jeter un regard sur la gestion de la Guinée de 2011 à 2021 sous le règne d’Alpha Condé. « Au cours de la décennie 2011-2021, le peuple de Guinée a vécu des moments douloureux. Parce que des milliers de personnes ont perdu la vie ; d’autres leur liberté, d’autres encore leurs biens assistants impuissants à leur destruction. Comme si cela ne suffisait pas, la COVID 19 s’est abattue sur nous, endeuillant elle aussi de nombreuses familles mais, on a jusqu’ici surmonté toutes les épreuves les unes après les autres avec abnégation, persévérance et courage. Tous les guinéens, toutes les guinéennes, surtout même dans la division et l’incertitude ont travaillé sans relâche avec l’espoir de bâtir une croissance plus forte, capable de féconder une économie émergente… »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée