Mort en détention de Mamadou Oury Barry : « les détenus sont tous exposés à la guillotine secrète mise en place par Alpha Condé et son clan » (FNDC) 

0

Après la mort subite de Mamadou Oury Barry à la maison centrale de Coronthie le samedi dernier, le front national pour la défense de la constitution s’est dit outré par cette triste nouvelle. Depuis l’avènement du troisième mandat d’Alpha Condé, quatre personnes ont déjà perdue leur vie dans cette maison incarcérale de Conakry.

Arrêté le 05 août 2020, Mamadou Oury Barry n’a fait 7 mois à la prison avant de succomber à l’âge de 21 ans. (Communiqué)

Le FNDC condamne vigoureusement cet énième assassinat de prisonnier politique commandité par le régime d’Alpha Condé et exige qu’une enquête internationale soit diligentée sur la pratique de la torture et d’autres méthodes secrètes d’élimination dans les prisons en Guinée.

Cet assassinat ainsi que la mort subite de plusieurs prisonniers politiques, quelques jours après leur libération, s’inscrivent dans un plan d’instauration d’une dictature atroce en Guinée.

Le FNDC exprime sa vive préoccupation et alerte l’opinion nationale et internationale que les vies des centaines de leaders de la société civile et de partis politiques illégalement détenus en prison sont en danger. Ils sont tous exposés à la guillotine secrète mise en place par Alpha Condé et son clan.

Le FNDC adresse ses sincères condoléances à la famille de Mamadou Oury Barry ainsi qu’à celles des centaines de Guinéens tués par le régime d’Alpha Condé pour imposer un troisième mandat illégal au peuple de Guinée.

Nous exprimons tout notre soutien à toutes les personnes illégalement emprisonnées et exigeons leur libération immédiate.

 

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons!

 

Conakry, le 19 janvier 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée