« Mamadou Sylla ne peut pas vivre en dehors du système administratif» (Saikou Yaya Barry)

0
Aux yeux du secrétaire exécutif de l’Union des Forces Républicaines (UFR) Mamadou Sylla n’est pas  »un opposant ». C’est pourquoi Saikou Yaya Barry estime que le président de l’UDG n’a pas la  » qualité » de parler au nom de l’opposition à l’Assemblée nationale. 
L’ancien député de la huitième législature se montre très en colère contre l’actuel chef de l’opposition. Pour Saikou Yaya, dans une démocratie normale, la nouvelle assemblée nationale n’a pas sa raison d’être: « Dès le début, nous étions contre. Nous savions que c’est pour animer la galerie et faire croire que nous sommes dans une démocratie, alors que rien n’en était. Malheureusement, il y a en a qui ont suivi cette situation. La situation qui se présente aujourd’hui avec c’est monsieur Mamadou Sylla, je ne rien contre sa personne. Mais il n’a ni moralement qualifié pour faire entendre des voix de l’opposition, ni intellectuellement lucide pour faire avancer quelques choses dans ce pays-là. Ces mesures qu’il a mises en place, c’est un manteau qu’Alpha Condé a fait porter à un instrument qui lui divise. Il ne peut pas assumer un rôle prépondérant dans la vie politique de notre pays » fulmine le secrétaire exécutif de l’UFR.
Ce n’est pas tout ! Le proche de Sidya Touré qui a tiré le boulet rouge sur l’ancien patronat souhaite que l’État poursuive Mamadou Sylla. Puisque Saikou Yaya Barry est persuadé que c’est le leader de l’UDG qui a voulu piétiner les jeux démocratiques en Guinée. « Au fait, il n’est pas opposant. Mamadou Sylla en 2010 et en 2015 a accompagné Alpha Condé. En 2013, il était sur la liste de RPG. Il ne peut pas se retourner aujourd’hui un jour à l’autre et changer de camp et dire qu’il est de l’opposition. C’est du mensonge créé. Mamadou Sylla ne peut pas vivre en dehors du système administratif. Pour la simple et bonne raison, il traîne des casseroles incroyables. Aujourd’hui, juridiquement, il est quelqu’un que l’état doit poursuivre pour nous dire, quel est le bilan de la structure de sa société. Et qui l’empêche d’ailleurs d’être candidat dans les élections politiques dans notre pays. C’est celui-là qui a voulu piétiner les jeux démocratiques en Guinée » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée