Libération des cadres de l’UFDG: « ils sont des innocents» (Dalein)

0

Le libération des cadres de l’UFDG Ibrahima Cherif Bah, Ousmane Gaoual Diallo Cellou Baldé et Abdoulaye Bah, en semi-liberté a réjoui plus d’un Cellou Dalein Diallo. 

Dans une publication sur sa page Facebook, le président de l’UFDG s’est réjoui que ses collaborateurs ont enfin retrouvé la chaleur de la vie familiale. « Je me réjouis pour mes collaborateurs qui vont retrouver la chaleur de la vie familiale et continuer à se soigner à domicile. Mais il ne faut jamais oublier qu’ils sont des innocents tout comme beaucoup de leurs camarades tels qu’Etienne Soropogui, Foniké Menguè et Ismael Condé qui croupissent en prison depuis plus de 8 mois ainsi que Keamou Bogola HABA, déféré hier à la maison centrale. » a déclaré l’ancien chef de file de l’opposition..

Pour lui, cette libération conditionnelle, ne peut pas réparer l’injustice qu’ils ont subit depuis plusieurs mois, « cette libération conditionnelle ne peut réparer et même atténuer cette injustice et les préjudices physiques et moraux qu’elle a causés à ces innocentes victimes, à leurs familles et à l’UFDG, leur Parti. »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée