Levée du control judiciaire des responsables du groupe lynx: Le sit-in a porté fruit s’est réjouit Sidi Diallo(Syndicat)

0
Le control judiciaire émis contre le doyen Souleymane Diallo, fondateur du groupe de presse Lynx-Lance et le journaliste du même groupe à Aboubakr a été levé ce mardi 27 Août par le cabinet du juge d’instruction du tribunal de première instance de Kaloum. Malgré tout, estiment les avocats des journalistes (Me Mohamed Traoré et Me Salifou Béavogui) la procédure se poursuit après cette bonne nouvelle. Pour le Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée, le Sit –in devant la Haute Autorité de la communication la veille n’a pas été vain.
« C’est un sentiment de satisfaction, déjà Dieu merci on a bravé la forte pluie hier, ça n’a pas été inutile et à porter fruit.  Aujourd’hui, tout ce que nous allons dire aux amis, c’est de resserrer les rangs, c’est de continuer cette solidarité et confraternité entre nous qu’à chaque mouvement qu’on soit là pour se donner les mains(…) Nous celà nous choquait qu’un doyen  comme Souleymane Diallo, vu son âge, venir se présenter devant un tribunal comme s’il allait fuir. Merci pour l’initiative de la justice qui a quand même réparé ce côté, on attend de voir la suite parce qu’il ya une autre décision qui reste encore  qui est du faite qu’on a interdit à notre confrère d’animer son émission. Qu’est ce qu’il faut encore pour que ce Monsieur reprenne  son émission ? Nous allons continuer sur la même démarche. Déjà ce Mercredi 28 Août, nous (SPPG ndlr)  devons être reçu par le ministre de la communication AMARA  Somparé pour parler de tout ce dossier » A fait Savoir Sidy Diallo, secrétaire général du Syndicat des Professionnels de la Presse Privée de Guinée que Googa24.info a rencontré ce mercredi.
A rappeler que ce lundi 26 Août en dépit des fortes pluies qui s’étaient abattues sur Conakry, les journalistes en colères ont battu le pavé devant la HAC afin d’attirer l’attention des commissaires de cette institution de régulation de medias en Guinée sur les multiples violations de la loi 002 portant sur la liberté de la presse.
Moussa Moïse Keita.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée