Les agents des Forces spéciales fonds irruption à nongo: « Ils ont pris trois de nos amis policiers, et blessé un » (témoins)

0
Des éléments des forces des forces spéciales ont fait irruption dans la cour du commissariat central de nongo dans la commune de Ratoma ce dimanche 03 avril 2022 et tabassent les policiers du lieu. Cette embuscade serait parti suite à l’interpellation d’un des leurs. Cet agent des forces spéciales arrêté par le commissariat a été placé garde à vue après avoir percuté un mécanicien qui conduisait une moto, avec sa voiture.
Selon notre interlocuteur, le militaire qui a été placé garde à vue a réussi à joindre ses collègues pour leur informer de son arrestation. Quelques minutes plus tard, ces agents débarquent et sèment la terreur dans la cour, bastonnent les policiers stationnés avant d’embarquer certains d’entre eux à bord de leurs pick-ups pour les déposer au ministère de la sécurité. « C’est un motard qui est venu de Nongo qui remontait vers Cosa qui a trouvé un véhicule d’un agent des Forces spéciales qui était en train de tourner au beau milieu de la route. Il ne devrait pas tourner à ce niveau normalement. C’est juste à la devanture du Commissariat. Lorsqu’il tournait, le motard s’est heurté à la portuaire du véhicule, son habit s’est un peu déchiré. Directement, on a demandé à l’agent qui était dans le véhicule de nous donner ses pièces, il a dit qu’il refuse. Lors de nos discussions, il a sorti son arme à feu et a dit qu’il va tuer toute personne qui l’approche. On lui a dit que ça ne se fait pas, après il nous a dit qu’on va» témoigne l’un des policiers victime de la barbarie.
Ce n’est pas tout ! Notre interlocuteur fait savoir qu’il a été sauvé de justesse. C’est pourquoi, il n’a pas été embarqué comme ses amis.  « Des altercations ont éclaté et on a fini par l’amener dans le Commissariat, on a retiré son arme. Après on l’a gardé à l’intérieur. C’est de là qu’il a appelé son hiérarchie (Forces spéciales). Après, beaucoup de ses amis sont venus dans deux pick-ups, ils ont pris trois de nos amis (policiers), ils ont blessé l’un d’eux. Après ils sont partis avec eux jusqu’au Ministère de la Sécurité où ils les ont amené. D’autres et moi étions cachés, mais ils ont amené trois de nos amis» a-t-il raconté sous couvert de l’anonymat.
Aux dernières nouvelles, les policiers qui ont été embarqué jusqu’au ministère de la sécurité ont été libérés. Mais un d’entre eux aurait été grièvement blessé. Quand au mécanicien, lui aussi grièvement blessée a été transporté à l’hôpital pour des soins.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée