« Le discours d’Alpha Condé est un bavardage » dixit Aliou Bah

0

La réaction du président du MODEL ne s’est pas fait attendre suite au discours du président Alpha Condé ce mercredi à la télévision d’État.

Lors de son passage ce jeudi, 05 septembre 2019 dans l’émission »Œil de Lynx », le président de l’organe provisoire du MODEL n’est pas allé par mille chemins pour critiquer le discours Condé
Répondant aux questions des animateurs, Aliou Bah, qualifie tout d’abord le discours du chef de l’État guinéen de « simple bavardage » : <<Il est président de la République, nous ne le nions pas. Il a toujours le droit de s’exprimer, de s’adresser à son peuple, mais quand il s’agit de parler, il faut peut être dire des choses importantes au lieu de faire du bavardage, de la rhétoriqu, nous rappeler son histoire, ce qu’il a fait pour l’indépendance, ce qu’il a fait pendant la colonisation, ce qu’il  fait dans l’opposition. Il aurait pu mieux fait s’il nous avait dit ce qu’il a eu réaliser et ce qui le reste à réaliser durant les un ans qui le reste, quel héritage il veut laisser au peuple de Guinée. Encore ça pourrait raisonnablement régler certains de ses dérapages, mais son bilan global ne l’honneur pas>>, déplore-t-il.
S’agissant de l’organisation des élections législatives en 2019, le leader du MODEL pense qu’il n’appartient pas au  président de demander l’organisation de ces élections.
<< Ça ne dépend pas de la volonté d’Alpha Condé pour organiser les législatives, au contraire il doit être blâmé de n’avoir pas fait en sorte que la loi soit appliquée. Le calendrier électoral est constitutionnel. Vous pensez qu’au Sénégal, Macky Sall fait un point de presse pour dire que les élections se tiennent à telle ou à telle date, Alhassane Watrara le fait, ça ne ressort même pas de sa responsabilité. On a des locales dont on a pas terminé le processus, il n’en parle même pas.>> Soutien-t-il.
Abordant la question concernant la CENI, Aliou Bah est catégorique. Pour lui l’institution électorale n’est pas prête pour organiser les législatives.
<< La CENI dont on parle, ce qu’elle est entrain de faire c’est juste pour se dédouaner. Je suis de prêt le processus pour l’organisation des élections législatives, je connais les préalabls, on est loin d’être prêt. Le dernier rapport que les experts ont fait pour la qualification du processus, nous ne sommes même pas à 30% de l’application de ces recommandations. Aujourd’hui on a pas l’opérateur qu’il faut, le fichier électoral n’est pas assaini, et il a été dit clairement dans la dernière loi électorale qui a été modifiée, il appartient à l’État de s’occuper de tout ce qui est logistique en soit qui est une erreur et à ce stade là même les cadres de la CENI ne vous donne pas une idée sur le matériel électoral mis à disposition>>, deplore-t-il.
Amadou Oury Barry pour googa224.info
00224620453597

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée