L’Afrique n’est pas un champ de laboratoire ! Par Aissatou cherf Balde

0

« Contre quoi se révolte-t-on ? La structure du pouvoir. La structure du pouvoir américain ? Non. La structure du pouvoir français ? Non. La structure du pouvoir anglais ? Non.
La structure du pouvoir allemand ? Non.
Contre le peuple européen ? Non.

Alors de quoi s’agit-il ? Eh bien, il s’agit de la structure internationale des pouvoirs occidentaux. Une structure qui englobe tout à la fois les intérêts américains, français, anglais, belges allemands et européens. Ces pays qui ont jadis colonisé l’homme noir forment un gigantesque conglomérat international. Une structure, une illustre maison qui a régné sur le monde jusqu’alors »

Alors lorsque que toi ce renégat assis quelque part dans un de ses pays, et défend mordicus ces structures qui transforment l’Afrique en un champ de laboratoire et son peuple en des cobayes, avec des arguments digne d’un collaborateur traître, sans vergogne qui contribuait aux massacres de nos ancêtres resistants pour que vive le colonialisme, aux massacres des dignes enfants de l’Afrique comme Thomas Sankara, Lumumba qui ont péri, parce qu’il voulait la liberté et l’indépendance totale de leur peuple, pour que vive le neocolonialisme ;

Lorsque toi cet aliéné mental, acculturé, me traite d’être sous l’emprise d’une haine contre la France et d’être émotionnelle parce que je m’oppose à ce que l’Afrique soit le champ de laboratoire des structures occidentales;

Lorsque toi cet ignare, irréfléchi arriviste sûrement surpris de ta condition de vie en Europe, qui défend avec dédain, la récolonisation de l’Afrique, donc soutien l’idéologie impérialiste, neocolonialiste, ainsi que les propos insoutenables des scientifiques français Camille Locht et Jean-Paul Mira, qui eux ont présenté d’ailleurs leurs excuses au peuple africain, conscient, emotionel et les autorités françaises ont déclaré que la position des scientifiques ne reflètent pas celle des autorités françaises;

je crois bien le mieux pour toi serait de changer ta couleur de peau, qui te permettra de supporter avec aisance le déni de l’histoire africaine, le racisme, la discrimination pour continuer à jouer nettement ton rôle de collabo, ignare, arriviste, aliéné, dans le seul but de faire perdurer le joug du neocolonialisme et de cracher facilement sur l’âme des milliers de victimes du colonialisme, du neocolonialisme, du racisme comme feu Dr Barry etc…
Mais sache que je préfère de loin être émotionnelle que d’être cette esclave volontaire accoutumée de bonne heure à l’obéissance par l’exercice et la privation de tout genre.

Oui je préfère appartenir à ce groupe d’africains qui émotionnels, mais jamais traîtres aliénés et défendent leur couleur de peau, protège le peuple africain d’une récolonisation, d’une déshumanisation, d’une servilité, d’un racisme pour que l’âme de nos ancêtres « Almamy Bokar Biro, Alpha Yaya Diallo, Almamy Samory Touré, M’mah Fory Bangoura » trouve un répos éternel, car il est plus que certain que les esclaves volontaires font plus de tyran que les tyrans ne font d’esclaves forcés.

Je préfère alors être esclave que d’être une esclave volontaire à l’esprit européen, aliéné, car l’esclave contrairement à l’esclave volontaire ne perd jamais son instinct de liberté comme jadis le peuple haïtien et tandis que l’esclave volontaire n’a ni vertu, ni intelligence et ni réflexion.. C’est pourquoi d’ailleurs son maître n’a que du mépris pour lui.

Enfin je refuse pour la cause africaine d’obscurcir à mes émotions qui sont l’expression de ma joie, mes douleurs, mes inquiétudes, mes angoisses, que d’être comme toi sans émotion donc détenteur d’un cœur carbonisé, comme tes maître qui tuent, oppressent depuis toujours des peuples du monde, financent des guerres, soutiennent des tyrans en Afrique, des rébellions, avec une justice à géométrie variable, car une vie sans émotion est une vie perdue.

L’indépendance de l’Afrique n’a jamais été le problème de l’Afrique, mais plutôt la gestion de cette indépendance par une élite moribonde et apatride.

Sur ce je reste fidèle à mon afrooptimisme, car du moment où le Nigeria, le Ghana ont pu se passer de l’aide extérieure, d’autres pays aussi suivront par la grâce de nos ancêtres.

L’Afrique n’est pas un champ de laboratoire

Merci à la jeunesse consciente de l’Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée