La route Boké-Québo portant sur le trajet Boké-Dabiss long de 45 km: BID prête à la Guinée (41 800 000 €)

0

La plénière de ce mardi 10 novembre 2020 à l’assemblée nationale était consacréee à l’adoption des textes précités. «Accord de prêt de la Banque Islamique de Développement (BID) et la République de Guinée, relatif au Projet d’aménagement de la route Boke-Dabiss (Phase 2) ». La République de Guinée a obtenu de la BID un prêt de (41 800 000 €) pour le financement de la phase 2 du projet de construction de la route Boké-Québo portant sur le trajet Boké-Dabiss long de 45 km, remboursable en 20 ans dont 04 ans de différé.

 Il est à rappeler que les financements de la BID, se font à travers deux accords

notamment un accord cadre comportant le prêt proprement dit et un accord

mandat autorisant l’emprunteur à réaliser les travaux relatifs à l’accord cadre.

Le taux applicable appelé marge est conforme aux principes de la marge est conforme principes la la Shari’ah, notamment composé d’un taux de référence mid Swap de 10 ans; une marge contractuelle de 60 points de base pour toute la durée du financement; une marge de financement de 70 points de base

Cette deuxième phase portera sur le lot 1; du PK 0 de Boké au PK 45 y compris la

construction d’un nouveau pont sur le fleuve Tinguilinta.

Les spécificités techniques des travaux à réaliser se résument en: 

°la construction et le bitumage de la route suivant les standards d’aménagement des routes Inter-Etats de la CEDEAO;

l’élargissement de la plateforme pour y insérer une chaussée de 7m de large

bordée de 2 accotements de 1,5m;

la mise en ōœuvre d’une couche de 20 cm de fondation en litho-stabilisation,

d’une couche de base de 18 cm en grave concassée, d’une couche de forme

de 30cm en graveleux latéritiques et d’un revêtement de 5 cm en béton bitumineux.

Les travaux consisteront aux:

Travaux de génie civil;

Travaux connexes tels que la construction de forages, des hangars de

marché, la construction d’un centre socio-éducatif et 30 km de pistes rurales. 

Suite aux interrogations des Honorables Députés et les réponses satisfaisantes les cadres du Département des Travaux Publics en Commission et en inter

Commissions, les Honorables Députés ont recommandé le suivi rigoureux des

indemnisations des riverains impactés par le projet. 

Afin de faciliter l’inter-connexion entre les pays de la CEDEAO tout en réduisant le temps et le coût du transport, la Commission des Affaires Economiques et Financières du Plan et de la Coopération a bien voulu autoriser, à l’unanimité, la ratification de ces accords de financement de vente à tempérament de la BID constitués d’un accord cadre et d’un accord mandat

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée