La réplique cinglante de Sékou Koundouno à Tibou Kamara

0

Invité de l’émission ‘’Mirador’’ de Fim Fm du mercredi 19 mai, le ministre Tibou Kamara déclare que c’est une tradition en Guinée de s’attaquer à des personnes que l’on croit meilleures et à la place desquelles on aurait aimé être. Il a ajouté qu’aucun membre du FNDC n’a un parcours et n’a un avenir dans ce pays. C’est qui qui a sonné aux oreilles de Sékou koundouno comme un coup de tonnerre. 

 

Voici la réplique du responsable des stratégies et planification du FNDC..

 

Décidément, ce Tibou Kamara ne se prend vraiment pas pour de la merde. Qui envierait une ordure comme cet individu ? Qui aimerait être à la place d’un individu qui symbolise tout ce qu’il y a d’abject et d’immoral en politique ?

 

Les griefs et critiques des membres du FNDC contre le régime d’Alpha Condé sont les mêmes que ceux que Tibou Kamara articulait il y a juste quelques années contre le même régime. La seule différence entre les membres du FNDC et lui, c’est la constance dans leur engagement et la fidélité à leurs convictions pour les premiers et la propension de ce dernier à se vendre au plus offrant comme une catin. Et d’ailleurs, on se rend compte avec le recul que les critiques acerbes du sieur Tibou Kamara contre le régime d’Alpha Condé ne reposaient pas sur de véritables convictions. Il cherchait tout juste à se montrer virulent à travers ses tribunes et ses déclarations afin de négocier par la suite son volte-face et son silence.

 

Cet individu d’une bassesse morale sans pareille déclare ‘’qu’on ne peut pas aimer son pays et détester ses dirigeants’’. Cette phrase résume à elle seule sa malhonnêteté intellectuelle. Selon lui, on devrait aimer les dirigeants de son pays même s’ils étaient des démons. Avec des dirigeants comme Tibou Kamara à la tête de leurs pays, les Guinéens devraient faire des prières collectives pour demander à Dieu de les débarrasser du mal qui les accable.

 

En effet, avoir certains dirigeants à la tête d’un pays est une véritable malédiction et une très grave inversion des valeurs. Des individus à la moralité irréprochable sont piétinés et relégués au second plan alors que des crapules comme Tibou Kamara trônent au sommet de l’État. Tant que pareille anomalie ne sera pas corrigée, la Guinée ne verra pas le bout du tunnel.

 

Les Guinéens ne peuvent pas continuer à s’accommoder de cette situation malheureuse où ce sont des délinquants qui, par un fâcheux concours de circonstances, se trouvent à des postes qu’ils ne méritent pas, se permettent de baver d’honnêtes citoyens.

Sékou KOUNDOUNO

Responsable des stratégies et planification du FNDC

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée