La maladie traumatise t-elle Étienne Soropogui ? « Il a le moral au beau fixe » son avocat

0

Étienne Soropogui président du Mouvement  » nos Voleurs communes  » hospitalisé depuis le 28 novembre dernier au CHU Ignace Deen souffre toujours de problèmes pulmonaires. Une situation survenue après quelques semaines de détention de la maison centrale de Coronthie. Joint au téléphone par notre rédaction ce mercredi Me Salifou Béavogui est revenu sur ce dernier développement de sa santé.

Le juge d’instruction du tribunal de première instance Dixinn a décidé de garder l’opposant Étienne Soropogui président du Mouvement  » Nos Voleurs communes  » en prison. Ce, malgré la demande de la remise en liberté de ses avocats à cause de la maladie, ce malade reste toujours détention. « Nous avons introduit une demande de remise en liberté de notre client M Étienne Soropogui. Il est incontestable qu’il est hospitalisé. Le juge d’instruction certe a rendu une ordonnance de rejet, et il a indiqué les motifs pour lesquels il a rejeté la demande. Donc nous sommes en train de corriger ce motif afin de revenir devant désormais les nouveaux juges qui ont le dossier au tribunal pour enfant. Et nous avons relevé appelle » a rappelé Me Salifou Béavogui.

Cet avocat qui a été aux cheveux du malade au CHU Ignace Deen est revenu sur la santé de son client, avant de promettre que le collectif va continuer à se battre jusqu’à l’obtention de la liberté de leur client. « Aujourd’hui je les rencontrer. C’est le même statiquo. Mais il a quand même le moral au beau fixe. Nous continuons à nous battre et lui et tous ces co-detenu soient libérés. Nous souhaitons que la procédure soit accélérer parce qu’une fois de plus les libertés sont en jeu. Les libertés sont confisquées et les conditions de détentions ne sont pas toujours les meilleurs » a-t-il dénoncé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée