La famille du Colonel Ansoumane Camara « Baffoé » le bras armé d’Alpha Condé localisée en France (Communiqué des Forces vives-FNDC France)

0

Guinéennes, Guinéens de France, chers compatriotes,

L’appel lancé lors de la manifestation des Forces vives-FNDC France le 28 septembre 2019 à la place du TROCADERO à Paris, a été favorablement accueilli par les Guinéens de France que nous remercions très sincèrement. Si le Colonel Bafoé s’est permis d’avoir à son actif, plus de cent exécutions extrajudiciaires, c’est parce qu’il pensait avoir mis sa famille à l’abri et qu’il pouvait lui aussi, au besoin, venir se mettre à l’abri en France. Ceux qui pensent pouvoir massacrer et en cas de difficultés, rejoindre la France, la Belgique ou les États-Unis, se trompent lourdement. La base arrière française du Colonel Ansoumane Camara Bafoé se situe aux adresses suivantes:
Première adresse : Rue Hans Holbein le Jeune 18000 Bourges
Bât F1 étage 2 porte N° XXX
Deuxième adresse : Rue Stéphane Mallarmé 18000 Bourges

Pour l’instant, le bureau des Forces vives-FNDC France a décidé de ne pas révéler les numéros des rues, numéros des portes, le nom et prénom de l’épouse du Colonel Ansoumane Camara Bafoé en attendant de voir le comportement qu’il adoptera face au peuple martyr de Guinée à partir du lundi 14 octobre 2019. Des recherches administratives sont en cours pour savoir sous quel statut se trouve sa femme en France. Est-elle frauduleusement déclarée femme isolée vivant de nos cotisations sociales ? Est-elle sous le statut d’asile politique (donc frauduleux) ? Le Colonel Bafoé dispose-t-il des biens immobiliers en France ? Toutes ces questions font l’objet de nos recherches avec un soutien ferme des ONG.
Nous menons d’autres recherches sur les familles et biens des promoteurs civils et militaires du troisième mandat. Les gendarmes qui ont leurs familles et biens à ARRAS en France font aussi l’objet de nos recherches et nous avons besoin de l’aide de tous sur ce dossier.

Nous demandons à toutes les antennes du FNDC de l’extérieur, de localiser et signaler familles et biens de tous les pillards et sanguinaires qui ont fait tant souffrir notre peuple. Les Forces vives FNDC ne sont contre la présence en France d’aucune famille des civiles ou militaires. Cependant, nous n’accepterons jamais que les assassins de nos compatriotes et leurs familles viennent vivre tranquillement en France, très souvent des cotisations que nous payons à l’administration française.
Les Forces vives-FNDC France maintiennent leur appel aux Guinéens de l’extérieur, de localiser et de signaler biens et familles de tous les pillards et tortionnaires situés hors des frontières guinéennes. Les résultats de ces recherches nous seront très utiles dans l’avenir proche.

Vive la République et vive la démocratie en Guinée.

Paris le 10 octobre 2019

Forces vives-FNDC France

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée