La Diaspora Africaine en Europe favorable pour une nouvelle constitution en Guinée

0

 C’est sous le thème : « Projet de referendum constitutionnel émis par le Président de la République, Alpha Condé » que l’a mission conjointe de la Diaspora Africaine en Europe-Afrique et de la société civile Africaine a animée sa conférence ce mardi, 03 décembre 2019 à la maison commune des journalistes à Kipé Dadya.

Dans son intervention, Amoikon Eva, délégué zone Europe et chef de mission de cette délégation affirme : 

<< Nous ne sommes pas là pour un problème de 3ème mandat, nous sommes là pour le respect de la loi, pour le respect des institutions. Pourquoi on peut mélanger le référendum et le projet de 3ème?  >>, s’interroge-t-il. 

Dans sa déclaration lue par le secrétaire permanent de cette mission conjointe, Dr. Louis Philippe Diffo indique

<<Aujourd’hui, l’initiative du référendum constitutionnel qui est la manifestation la plus achevée de la souveraineté du peuple et qui devrait pour cela bénéficier du soutien de toutes les guinéennes, de tous les guinéens et des peuples frères de la Guinée, semble être, contre toute attente, dénigrée, attaquée, vilipendée, diaboliser et rejetée par des personnes tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de ce pays>>, déclare-t-elle de passage.

Par la suite, cette mission conjointe prône la paix en Guinée.

<<La mission électorale d’observation électorale de la Diaspora Africaine en Europe et du Groupe Agir Europe-Afrique exhorte-t-elle les différents partis politiques à lancer un appel à l’apaisement et à la non-violence à l’endroit de leurs militants et sympathisants, ce qui pourrait considérablement désarmer les esprits et contribuer à rétablir cette atmosphère calme et conviviale qui a toujours prévalut en Guinée>>, lance-t-elle.

La mission conjointe d’observation électorale de la Diaspora Africaine en Europe et du groupe Agir Europe-Afrique a enfin exhorté la presse guinéenne et internationale à relayer des informations justes, vraies et pacifiques, sans fanatisme, sans parti pris, ni passion pour participer à la consolidation de la paix, de la non-violence et de la tolérance.

Cette plateforme a vue le jour depuis l’an 2000 doit continuer sa mission d’observation au Niger.

 

Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée