La CGCPI dénonce les violations des droits de l’homme en Guinée

0

La CGCPI dénonce les abus contre les droits de l’homme en Guinée. L’ONG a travers une déclaration en prélude à la date anniversaire de la création de la Coalition guinéenne pour la cour pénale Internationale a fait la peinture des violations des droits de l’homme.

La coalition guinéenne pour la cour pénale internationale est une ONG indépendante créée le 18 novembre 2017 à Conakry. L’un de ses objectifs est de définir des stratégies en vue de créer une synergie en faveur de la cour pénale internationale en Guinée. A l’occasion de la date anniversaire de cette institution judiciaire, la CGCPI, a publié une déclaration. Déclaration dans laquelle elle dit célébrer cette journée pendant que des violations des droits de l’homme continue en Guinée, Oumou Salamata Bah a lu la déclaration :<< au moment de cette déclaration, les guinéens sont victimes des cas de violations des droits de l’homme notamment l’interdiction illégale des manifestations sur toute l’étendue du territoire national, les arrestations illégales et des poursuites judiciaires contre les citoyens qui s’opposent à l’adoption d’une nouvelle constitution>>.

Au regard de toutes ces violations, la coalition guinéenne pour la cour pénale internationale a pris position par rapport au projet de nouvelle constitution et au troisième mandat :<<la CGCPI affirme solennellement son opposition à l’adoption d’une nouvelle constitution, et à un troisième mandat. Notre organisation précise qu’un tel projet ne constitue nullement une priorité pour la Guinée et risque d’engendrer des conséquences graves et inimaginables pour les populations guinéennes>>.

Cette organisation a aussi touché le dossier du 28 septembre 2009 dont les victimes n’ont pas été rétabli dans leur droit jusqu’à présent.

 

Mamadou Tanou Bah

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée