Kabinet Komara parle de Louis M’Bemba: « il a été intraitable »

0

Décédé des suites des maladies le 1er novembre 2020 à l’hôpital à l’hôpital national Ignace Deen, Louis M’Bemba Soumah ancien secrétaire général de l’Union syndicale des travailleurs de Guinée a été rendu un dernier hommage ce vendredi 06 novembre au dans la salle du congrès du palais du peuple.

Devant des milieux des syndicalistes, des membres du gouvernement, des amis, des collaborateurs et sa famille, les témoins reconnaissent tous que l’ancien secrétaire général de L’USTG a laissé un grand vide dans le monde syndical. Lancien premier ministre sous Dadis Camara se rappelle encore le travail acharné qu’il a fait pendant qu’il était à la fonction publique comme ministre. « Louis M’bamba Soumah a été intraitable. À un moment donné il a estimé que les négociations qui se passaient avec le ministère des finances et celui qui parlait de taux de croissance, le taux d’inflation ce n’etait pas ce qui allait dans les paniers de la ménagère. C’est pour cela il a pris le courage à deux Mains pour carrément brûler toutes les étapes et aller poser directement les problèmes au chef de l’état (…) et pendant que tout le monde qu’il était un fou heureusement le président a cédé et c’est ce qui a permis de multiplier les salaires à 2 faire un taux 100% pour la première fois en Guinée. Il a été ceux qui sont battu également pour que nous étions au terrain, nous accelerions l’adoption la loi sur le pluralisme syndical » se félicite Kabinet Komara.

Nommé ministre de la fonction publique sous la transition de 2009 dirigé par Moussa Dadis Camara, l’ancien secrétaire général de L’USTG a fait preuve pour empêcher le régime militaire s’empare du pouvoir « J’ai eu le privilège d’avoir un ministre extrêmement rigoureux à la personne Dr Diallo qui par la suite après les événements du 28 septembre 2009 à a démissionné. Diallo a mené une action extrêmement rigoureux, qui était incorruptible, mais il était appuyé par Louis M’Bemba Soumah qui était son secrétaire qui était lui-même aussi l’exemple du prototype de la rigueur à la demande du capitaine Moussa Dadis Camara. Quand Diallo a démissionné je suis allé voir président Dadis, en lui disant que je suis inquiet. Je ne veux pas que les quelques brave postes pour lesquels tu m’as permis de désigner des ministres soient pris d’assaut par des personnes qui vont mettre à l’eau tout ce que nous avons mis en place surtout à l’enteme de rigueur à la fonction publique. Et c’est ainsi qu’il m’a proposé en enseignant et syndicaliste extrêmement rigoureux Louis M’Bemba Soumah » rappelle l’ancien président ministre.

Kabinet Komara déclare estime malgré sa s’impatie avec son amitié, le grand respect que le président Dadis avait pour lui, jamais le Dadis n’à eu le droit comme d’autres ministres faisaient pour aller le voir sans venir voir le premier ministre et discuter ce qu’il présentait au président. « La période transitoire n’a jamais été marquée par un retombe massif à la fonction publique avec des faux des dessiers, et diplômes. Grâce à la rigueur de cet homme. Il a planté des jalons qui ont permis ce pays à suivre un certain chaos » a-t-il conclu.

Louis M’Bemba Soumah s’en va à l’âge de 75 ans en laissant derrière lui une veuve et sept enfants inconsolable.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée