Justice : Abdhourahmane Sanoh et cie libéré par la Cour d’Appel

0
Suite à l’introduction de la demande de mise en liberté de leurs clients par les avocats du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), le coordonnateur national du FNDC et ses camarades de lutte ont bénéficié d’une liberté provisoire. Cette mise en liberté provisoire va permettre au collectif des avocats à la défense de bien se préparer pour défendre leurs clients.
Pour le procureur général, Alhassane Baldé, il n’y a aucune objection quant-à accorder une mise en liberté provisoire des leaders du FNDC: « Le ministère public ne trouve pas d’inconvénient à mettre ces pères de familles en liberté. Le ministère public n’est pas là seulement à punir ; mais, il est là pour éduquer. Qu’il vous plaise, monsieur le président, de mettre ces pères de famille en liberté provisoire », a-t-il dit.
Après que le procureur général s’est joint aux avocats à la défense, le juge a décidé de mettre en liberté provisoire Abdhourahmane Sanoh, Ibrahima Diallo, Sékou Koundouno, Baïlo Barry, Baïlo Barry, Ibrahima Keita, Abdoulaye Sylla, Abdoulaye Bangoura,  Badra Koné les artistes Elie Kamano et Bill de Sam après un mois deux semaines de détention.
Ces leaders du FNDC peuvent désormais retrouver leurs familles.
Pour les avocats à la défense, cet acte est considéré comme une grande victoire.
Amadou Oury Barry pour goga224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée