Journée de la presse: le collectif exige la libération d’Amadou Diouldé Diallo

0

Le collectif du soutien d’Amadou Diouldé Diallo (COSADD), a organisé une nouvelle contestation pour exiger la libération du doyen de la presse guinéenne détenu à la maison centrale de Coronthie depuis 62 jours pour  » offense au chef de l’État »

La journée internationale de la liberté de la presse, célébrée ce lundi 03 mai, a été une occasion pour le collectif de se réunir à nouveau à la maison de la presse de kipe pour dénoncer cette violation de la loi L02. En plus de réclamer la libération “sans condition” de leur confrère, ces journalistes ont également exigé la fin du baîllonnement de la presse en Guinée.

On pouvait lire dans les pancartes  »Libérez Amadou Dioulde Diallo! Magistrats, arrêtez de court-circuiter la Loi! Pas de recul! Plus jamais ça!” avant de faire une déclaration. « Il est en détention provisoire depuis le 1er mars à la maison centrale de Conakry en violation totale de la loi L002 qui ne prévoit qu’une amende de 1 à 5 millions Gnf, s’il était reconnu coupable. Pire, monsieur Diallo a été arraché de son lit d’hôpital et renvoyé à la prison centrale de Conakry alors que son traitement n’est pas terminé. Nulle part dans ses dispositions, cette loi ne prévoit des peines privatives de liberté pour les délits commis par voie de presse. La liberté de la presse est l’oxygène de la démocratie…», rappelle le coordinateur du collectif.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée