Interdiction des manifestations. Karamo Mady Camara déchaîne« C’est une décision infondée » 

0

Si l’Union des Forces Démocratiques de Guinée et l’alliance Nationale pour l’Alternance Democratique tiennent vaille que vaille battre le pavé le mercredi 25 novembre prochain pour  » exiger  » la libération des détenus politiques (Cellou Baldé, Abdoulaye Bah, Etienne Soropogui, Chérif Bah et Ousmane Gaoual Diallo) qui séjournent à la maison centrale de Conakry et demandées les vrais résultats issus des urnes, le gouvernement ne souhaite pas donner suite favorable à cette demande.

A la télévision nationale, hier dimanche 22 novembre, le porte-parole du gouvernement Aboubacar Sylla est catégorique. « Aucune manifestation ne sera autorisée » a-t-il tranché. Une sortie qui ne laisse pas indifférent les acteurs sociaux-politiques du pays. Joint au téléphone cet après midi de ce lundi, le juriste Karamo Mady Camara trouve cette décision infondée. « Je ne souhaite pas réagir à ça parce que c’est du non sens quoi. C’est du n’importe quoi. Il y a aucune base juridique à ça. Je ne souhaite pas me prononcer sur ça. C’est une décision infondé. Donc ça je mérite même pas d’être commenté » a-t-il coupé cour.

Il faut rappeler que depuis plusieurs mois maintenant, les autorités guinéennes ne donnent aucune suite favorable à la demande des anti-troisieme mandat de sortir dans les rues. Reste à savoir si l’ANAD dirigée Cellou Dalein Diallo se soumettra à cette décision ou désobéir. Wait and see

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée