«Il ne faut pas compter sur ce gouvernement pour améliorer les conditions de vie des citoyens» (Dalein) 

0
La décision de l’augmentation du prix des produits pétroliers à la pompe prise par le gouvernement guinéen ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique guinéenne. Si l’État a trouvé la décision bonne, le principal opposant Cellou Dalein Diallo pense que le moment n’était pas opportun à cause de cette pandémie mondiale du coronavirus. 
A l’occasion de son assemblée générale virtuelle ce samedi 07 Août 2021, le président de l’UFDG a démenti le gouvernement d’avoir subventionné le carburant. Il a par ailleurs affirmé que les raisons évoquées par les autorités pour augmenter ce carburant ne sont pas valables. « ils avaient affirmé que nous vendions le carburant à un prix beaucoup plus faible que les pays limitrophes, ce n’est pas vrai non plus. Parce que la Sierra Leone vend le litre à la pompe à l’équivalent de 8 100 francs, au Liberia à 7 900 francs. Nous étions beaucoup plus chers. S’il y avait un risque de réexportation en vers le Sénégal, mais il y a un risque de réexportation alors du côté de la Sierra Leone et du Liberia. Ils ont voulu simplement résorbés les déficits créés par les financements du troisième mandat qui ont coûté énormément cher à nos finances publiques. Toutes les ressources étaient mobilisées pour les financements des mascarades électorales du 22 mars et du 18 octobre 2020 et pour l’achat des consciences » a-t-il regretté.
Plus loin, l’ancien Premier ministre déclare que cette augmentation du prix du produit pétrolier, n’était pas opportune. Il donne les raisons « Nous sommes en pleine période de soudure. Et la période de soudure les greniers sont vides dans nos villages et dans nos villes de l’intérieur. Nos compatriotes, qui vivent à l’intérieur, attendent l’arrivée du riz de Conakry. Ils devraient attendre que le réseau routier s’améliore pour augmenter le prix du carburant. Le coût de transport est déjà fortement opéré par l’état désastreux de la route. Ils ont augmenté de 22,2 % le prix de carburant. Donc je voulais simplement montrer à quel point le gouvernement est insensible aux conditions de vie des populations. Par ce que tous les prix vont monter. L »innoportinité aussi, c’est la crise sanitaire. Aujourd’hui, vous savez il y a une propagation très forte du variant Delta dans notre pays. C’est à un moment où le gouvernement devrait aider les entreprises, les citoyens. Donc il ne faut pas compter sur ce gouvernement sur les conditions de vie des citoyens. » a-t-il fait savoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée