Hôpital régional de Labé : par manque de couveuse, cinq nouveaux-né auraient perdus la vie

0
C’est une scène inédite qui vient de se produire au service néonatale de l’hôpital régional de Labé 
Le père d’un nouveau-né aurai perdu son enfant par manque de couveuse à la maternité de l’hôpital régional de Labé dimanche dernier. « Les médecins ont dit que le bébé avait un problème respiratoire. Donc, il fallait qu’il soit admis au service néonatal. Mais au même moment, trois autres bébés se trouvaient dans la même situation. Il nous a été signifié que le service ne dispose que d’une seule couveuse. Les médecins qui étaient là, s’étaient vraiment abattus, ils ont fait de leur mieux, mais malheureusement j’ai perdu mon bébé. Après, on m’a dit que les autres bébés aussi qui étaient là dans la même situation, sont morts. Il y aurait même eu coupure d’électricité pendant que l’un des bébés était dans la couveuse » a-t-il confié sous couvert d’anonymat.
Le cas de morts de nouveau-nés au service de la néonatale de l’hôpital régional de Labé seraient très récurrents ces derniers temps poursuis une source hospitalière. D’ailleurs, ce même dimanche, quatre voir cinq bébés auraient perdus la vie dans une même situation: « C’est effectif des bébés sont morts ce dimanche au service néonatal. Au-delà du fait qu’il y ait une seule couveuse pour ce grand centre hospitalier, souvent la mort des nouveau-nés est aussi occasionnée par des coupures d’électricité. Je ne saurai vous dire le nombre exact de bébés qui sont morts, mais ils sont nombreux, c’est plus de 4 voire même 5. » a-t-elle annoncée chez nos confrères de Guinee7.
Il faut noter que, le père de nouveau-né qui est décédé sans qu’il ne puisse faire quelques choses se dit remet à la volonté divine.  « L’enfant, c’est Dieu qui donne, et c’est lui qui reprend, je me remets à lui. Ce Dimanche, il y avait au moins 8 enfants couchés là-bas et pour rentrer là-bas chaque parent paie la somme de 240.000FG et sur les huit, c’est seulement un qui a survécu. C’est inexplicable ce qui s’est passé. »
Face à cette situation, les responsables de l’hôpital ont promis de réagir dans un bref délai.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée