Hausse du prix du carburant: Amadou Diallo  »La CNTG ne réagit plus face a n’importe quel genre d’augmentation par qu’il n’ya pas de soutien ».

0
Le communiqué conjoint du ministère de l’économie et des finances et celui du ministère des Hydrocarbure publié ce mercredi 31 juillet 2019 sur les medias d’Etat fixant le prix du litre du carburant à la pompe a 10000fg ( Dix mille francs) qui entre en vigueur à partir de ce 1er Aout 2019 ne semble pas du tout intéresser  le secrétaire général de la Confédération Syndicale des Travailleurs de Guinée CNTG.
Rencontré ce jeudi au siège delà dite centrale syndicale par un reporter Googa224.info, la réaction d’Amadou Diallo a été plus surprenante et inattendue. Il félicite le gouvernement pour cette hausse et le demande même d’aller au-delà de ce prix. Ce syndicaliste va loin en indiquant que la CNTG ne fera aucune réaction face à cette situation car elle n’est pas du tout soutenue dans ses actions par la population et les travailleurs du secteur public et privé.
« Je félicite le gouvernement d’avoir augmenté de façon unilatérale le prix du litre du carburant. C’est quelque chose qui ne date pas d’aujourd’hui ; le gouvernement se sent très fort et fait ce qu’il veut dans le pays. Pour nous syndicalistes en principe sensés défendre les intérêts moraux et matériels des travailleurs, si aujourd’hui on est mis en minorité, on n’est pas soutenu par la population depuis la première augmentation qui avait laissé tout le monde inerte, vraiment je ne peux que saluer cette décision du gouvernement ». A lancé Amadou Diallo dans cet entretien qu’il nous a accordé.
« Quand il ya eu augmentation le 23 juillet 2018, il n’a ya pas ce que nous n’avions pas fait. On a fait une marche jusqu’au marché Niger personne ne nous a soutenu, la population à plus forte raison les travailleurs du secteur public et privé. Plutôt nous avions été traité de corrompus, de vendus de ceci et de cela… Que voulez vous qu’on fasse ? C’est comme si on n’existe pas ». S’est t-il interrogé avant d’indiquer que la centrale syndicale ne lèvera le petit doigt pour cette hausse pour défendre ni la population a plus forte raison les travailleurs.
« La CNTG ne réagira plus face à n’importe quel genre d’augmentation parce qu’il n’ya pas de soutien, qui nous soutien ? Moi qui vous parlé, j’ai été victime d’une bêtise de la police , j’ai subit des coups de matraques au niveau de la nuque de justesse je n’ai pas perdu la vie(…) si personne ne nous soutien et nous traite de corrompu alors que ceux dont on parle c’est la vie de toute une nation. Pour moi franchement le fait d’augmenter 500fr sur le prix du litre du carburant je trouve cela petit, il (gouvernement ndlr) pouvait même aller  au-delà parce que la population est prête à être soumise à tout ». A souhaité Amadou Diallo visiblement très frustré d’être toujours abandonné par la population dans la lutte syndicale.
Moussa Moïse Keita.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée