Hausse du carburant: « C’est le prix du troisième mandat que nous sommes en train de rembourser»

0
Après quelques mois hors du pays, Dr Édouard Zotomou Pogomou a signé son retour cette semaine. Chez nos confrères de FIM FM, le président du parti UDRP est revenu sur l’augmentation du prix du carburant, le dialogue politique et la nouvelle fièvre Marbourg apparue dans le pays. 
L’ancien candidat recalculé à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020 ne cache pas sa déception contre le gouvernement guinéen qui a décidé d’augmenter le carburant à la pompe, au moment où le monde est frappé par cette pandémie mondiale du coronavirus :« Les agissements qu’on a en Guinée, ce sont des agissements fallacieux. L’augmentation du prix du carburant est l’augmentation de la honte. Dans ce cadre précis où on a la menace de COVID-19 ne s’explique pas. Le moment est très mal choisi pour ça. La seule raison pour laquelle on est en train de faire ces agissements, c’est de combler les grands déficits créés pour imposer le troisième mandat. C’est le prix du troisième mandat que nous sommes en train de rembourser» a-t-il regretté
Par ailleurs, le président du parti UDRP soutien la position de Cellou Dalein Diallo concernant la relance du dialogue politique et social prôné par le pouvoir et certains acteurs : « c’est seulement, je ne crois pas en dialogue. Parce que non seulement, le dialogue rien ne passe bien, mais aussi, on est ne peut pas demander aux gens de faire un dialogue, au moment où on est en train de persécutés certains éléments. Il n’y a pas de sincérité dans ce dialogue » a-t-il indigné.
Si le pays est frappé par cette pandémie mondiale du coronavirus, une autre maladie appelée fièvre Marbourg vient d’apparaître au sud de la Guinée. Le président du parti UDRP dit ne croit pas en la capacité des autorités sanitaires à éradiquer ces deux malades en même temps : « Les services médicaux sont débordés. Ça ne souligne que les caractères très légers des soins pour dispositions médicaux. Avec la politisation et tout ici en Guinée, on va au-delà même de ce qui est reçu » dénonce ce médecin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée