Harmattan- CRESUP : Une convention de partenariat se dessine à l’horizon.

0

La première rencontre d’échange  entre les deux parties a eu lieu ce lundi 01 avril 2019 au siège de l’Harmattan guinée situé à Kaloum. Cette rencontre  a réuni des responsables  de cette maison d’édition et des représentants  de  certaines universités privées avec à leur tête Néné Houdia Baldé, la présidente de la chambre représentative  de l’enseignement supérieur privé (CRESUP). Il a été question d’échanger sur le contenu de cette convention.

A l’entame Sansy Kaba Diakité, le directeur général de l’harmattan guinée, initiateur du  projet est largement revenu sur le contenu de cette convention qui est subdivisé en (5) articles :

L’objet, les obligations des deux parties, la durée du partenariat et le règlement des litiges  constituent ces cinq articles. Selon les closes de cette convention, ce partenariat vise à instaurer et à développer les liens entre les hommes du livre et les universités privées. Chose  salué par la présidente de la CRESUP. ‘’ Cette convention vient à point nommé c’est pourquoi d’ailleurs vous avez constaté la présence au grand complet du bureau de la CRESUP. Donc nous sommes vraiment ravi de l’initiative’’ se réjouit Néné Houdia Baldé.

‘’ Dès l’instant qu’on s’est réuni ont peut dire sans risque de se tromper que nous avons mis ce partenariat en marche. La signature se fera  la semaine prochaine après avoir amendé le contenu de la convention ‘’ ajoute la présidente de la CRESUP.

Même sentiment  chez le secrétaire général de cette organisation. ‘’ Il faut dire que ce type de partenariat va mettre en réseau  l’ensemble des ressource matériels et humaines de nos institutions avec harmattan guinée pour pouvoir appuyer non seulement la vulgarisation mais aussi la production du livre pour le bonheur de nos étudiants. Donc je suis plus que ravi de cette collaboration ‘’ se réjouit pour sa part Elhadj Thier no moussa Sy.

Il faut noter que la présidente de la CRESUP a souhaité que l’association des universités publics soit associée à cette initiative pour dit-elle faire en sorte que l’enseignement supérieur guinéen  soit au même niveau d’information. Un souhait pris en compte par les initiateurs du projet.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée