Guinée : l’horable Cellou Baldé annonce la reprise prochaine des manifestations politiques

0
Le député uninominal de Labé à une fois de plus fait parler de lui ce lundi, 30 septembre 2019. Lors de son son passage dans l’émission « Kora c’est politique » de la radio Kora, l’honorable Cellou Baldé a souligné que le président de Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) n’exécute que la volonté du président Alpha Condé au mépris de la loi électorale.
<<Le 28 décembre, c’est une date fantaisiste, une date dangereuse qui ne résulte que de la volonté d’Alpha Condé par ce que le président a dit qu’il veut des élections et maître Kébé a dit je peux. Si non avant cela, maître Kébé disait qu’il n’était pas possible de tenir les élections en 2019. Jusqu’à présent, on a pas un programme, par ce qu’un chronogramme c’est quand il est validé par l’ensemble des acteurs du processus électoral.Après la retraite de Kindia, il avait dit qu’il faut 235 jours pour organiser les législatives. Et 235 jours, c’est 7 mois 25 jours. En 7 mois 25 jours, il y a eu d’action sur le terrain que les 15 jours d’installation des démembrements(CEPI, CESPI et CECI). Il ne restait que 7 mois 10 jours. De ces 7 mois 10 jours, quand le président a parlé, maître Kébé a réduit le délai à trois mois 5 jours en baclant toutes les étapes du processus électoral sans prendre en compte les délais imprescriptibles>>, a précisé l’élu de Labé.
Plus loin, ce membre influent du bureau politique national de l’UFDG ajoute:
<<Aujourd’hui, ça fait quatre ans qu’il n’y a pas eu de révision de la liste électorale, ça veut dire que depuis quatre ans, tous ceux qui sont morts sont sur la liste, ça veut dire que depuis quatre ans, tous ceux qui ont 18 ans ne sont pas sur la liste électorale. L’audit du fichier a dit que les six millions quatre cent mille électeurs doivent repasser devant les commissions administratives, d’établissement et de révision de la liste électorale pour être dans la base. 
Comment voulez-vous qu’en 25 jours qu’on puisse enrôler ces personnes ?>>, s’interoge l’honorable Cellou.
D’après ce député, l’opposition va prochainement programmer des séries de  manifestations malgré l’interdiction des  manifestations et l’installation des PA.
«Nous sommes en train de nous organiser pour recommencer les manifestions… Dans les prochains jours, nous allons engager une série de manifestations irréversibles jusqu’à ce qu’on arrête cette machine vers le chaos électoral, jusqu’à ce qu’on arrête monsieur Alpha Condé dans ses velléités de violer la constitution de notre pays», a conclut Cellou Baldé.
Amadou Oury Barry pour googa224.info
00224 620453597
oury135@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée