Guinée: le FNDC interpelle l’armée, son porte parole fait des mises au point

0

Quelques heures après la publication de sa déclaration n°45, le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC) a demandé à l’armée de jouer son rôle républicain et d’éviter d’être un instrument de répression du peuple de Guinée.

Cette interpellation n’a pas laissée indifférent le directeur du DIRPA et porte parole du ministère de la défense nationale. Aladji Cellou a rappelé quelques dispositions du code de conduite des forces armées guinéennes, de la constitution et du statut général et particulier des militaires.

<<Mise au point le décret portant Code de conduite des Forces Armées publié le 28 novembre 2011 rappelle en son article 1er que « conformément à l’article 141 de la Constitution, les forces de défense sont républicaines. Elles sont au service de la Nation. Elles sont apolitiques et soumises à l’autorité civile (légalement établie). NUL NE DOIT LES DÉTOURNER À SES FINS PERSONNELLES ».
Aussi, l’article 2 du Statut général et statuts particuliers des militaires précise que « l’Armée guinéenne est une armée républicaine au service de la Nation. Sa mission est (…) d’assurer (…) la défense de la Patrie et des intérêts supérieurs de la Nation ».
Par ailleurs, l’armée guinéenne ne participe pas aux opérations de maintien ou de rétablissement de l’ordre public. Tâches exclusivement dévolues à la police et à la gendarmerie. C’est pour cette raison que les militaires sont consignés sur ordre du chef d’État-major général des Armées, en cas de manifestations>>, a écrit Aladji Cellou sur sa page Facebook.

Faut-il dire que la déclaration du FNDC est prise au sérieux au sein de la grande ? Au regard de la promptitude du porte parole du ministère de la défense nationale, on l’on est tenté de dire oui.

 

Amadou Oury Barry pour googa224.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée