Guinée : la délégation internationale conjointe recommande au gouvernement de clarifier sa position

0

La délégation internationale conjointe du National Démocratic Institute (NDI) et delà fondation Koffi Annan a publié les observations préliminaires de sa mission d’évaluation pré-électorale qui s’est déroulée du 09 au 13 décembre 2019 à Conakry et qui s’est basée sur de nombreuses rencontres avec les parties prenantes.

Cette délégation composée de Nicéphore Soglo, ancien président du Bénin, Goodluck Jonathan, ancien président du Nigeria, l’ambassadeur Medina Wesseh, secrétaire générale de l’Union de la Rivière Mano, le Dr. Christopher Fomunyoh, Directeur Afrique du NDI, Sébastien F. W. Brack, chef du programme élections et démocratie de la Koffi Annan foundation a formulé des recommandations dont entre autres :
Au gouvernement de la République de Guinée, de clarifier d’avantage sa position concernant les spéculations sur le cadre constitutionnel du pays afin de renforcer la confiance des citoyens dans son engagement à renforcer la démocratie et à favoriser des élections législatives pacifiques et crédibles.
À la commission électorale nationale indépendante, de communiquer de manière approfondie sur ses activités liées aux élections législatives…, de prendre des mesures raisonnables pour garantir l’exhaustivité et l’exactitude de la liste électorale y compris la vérification de l’éligibilité des mineurs potentiels  tout en veillant à ce que ces procédures ne privent pas les électeurs admissibles de leurs droits.
À la Cour Constitutionnelle, d’assurer un jugement juste, rapide et transparent des contentieux électoraux, y compris ceux liés à l’enrôlement des candidats et aux résultats des élections.
Aux partis politiques, participer plus activement aux plateformes créées pour faciliter le dialogue entre les partis…, de respecter le code de bonne conduite des partis politiques et sensibiliser leurs membres à faire de même, …
À la société civile et aux médias guinéens, intensifier leurs efforts pour surveiller et rendre compte de toutes les phases processus électoral de manière professionnelle et objective.
-À la communauté internationale,de maintenir son intérêt et son soutien pour des élections apaisées, inclusives et crédibles en Guinée.
Il faut noter que des leaders politiques comme Dr Ousmane Kaba du PADES, Bah Oury de l’UDD, Mamadou Sylla de l’UDG, Fodé Oussou Fofana de L’UFDG et certains acteurs de la société civile étaient présents à cette conférence.
Amadou Oury Barry pour googa224.info

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée