Guinée/AG de l’UFR : la situation de Mandiana, la crise à la Cour constitutionnelle à l’ordre du jour

0

La crise au sein de la Cour constitutionnelle qui fait débat dans la cité était au centre de l’assemblée générale de l’Union des forces républicaines-UFR ce samedi 15 septembre.

« Des gens, un groupuscule de personne ne pet pas se retrouver dans les quatre mûrs d’un bâtiment pour rédiger un arrêté et dire qu’ils veulent destituer le président de la Cour Constitutionnelle. D’abord là où vous comprendrez que c’est nul et non avenu, il y’a selon des juristes des conseillers de cette Cour qui ne répondent pas aux critères d’un conseillé au sein de cette institution. Si ce n’est pas qu’il y’a une idée derrière tout ça, il faut appeler le chien par son nom, ce qu’ils sont en train de faire un coup d’Etat constitutionnel », estime le secrétaire national des jeunes de l’UFR.

Présent aux côtés du président de séance, le responsable de la communication de la troisième force politique s’est prononcé sur la marche de contestation qui a fait un mort ce vendredi dans la préfecture de Mandiana.

«Tout le monde a suivi dans les médias, à travers les radios et les sites Internet, la manière dont de jeunes manifestants ont été réprimés à Mandiana. Conséquence, il y a eu un mort et beaucoup de blessés. On a vu l’usage des armes de feu, des balles réelles par les forces de l’ordre », a dénoncé pour sa part Ahmed Tidiane Sylla.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée