Grève du SLECG : Des élèves de telimelé dans la rue

0

Des élèves de la commune urbaine de Télimelé ont battu le pavé ce jeudi 10 janvier 2019 pour réclamer le retour des enseignants titulaires en classe. Ils ont jeté des pierres sur les autorités locales et sur les édifices publiques. L’échec des négociations serait à l’origine de ce remous.

Tout le monde était surpris par ce soulèvement spontané des élèves de la commune urbaine de telimelé  selon le secrétaire générale de l’antenne  du SLECG dans cette préfecture.’’ nous avons tous été surpris surtout les enseignants qui étaient en situation de classe ‘’ indique El hadj mamadou Bobo diallo avant d’ajouter que ‘’ c’est suite à la déclaration la veille de Abdoulaye Sow, le secrétaire général de l’USTG annonçant la grève des enseignants qui a amené les élèves qui étaient déjà prêts à descendre dans la rue à battre le pavé ‘’.

‘’ Les enfants auraient aussi appris que le premier ministre est à l’origine du blocus du dialogue ‘’.

C’est cette nouvelle qui a mis le feu aux poudres. Les élèves se sont attaqués aux édifices publiques témoigne Elhadj mamadou Bobo Diallo. ‘’ Ils ont commencé par la DPE, après là-bas ils sont venus à la police  et à la gendarmerie puis à la préfecture. Partout où ils sont passés, ils ont jeté des pierres ‘’ souligne –t-il

Pas de dégâts matériels ni d’interpellation rassure le secrétaire général du SLECG à telimélé.‘’ il n’y a eu aucune interpellation pour le moment. Parce qu’ils sont venus à la police ceux-ci n’ont pas réagi, pareil pour la gendarmerie ‘’.

Le syndicat libre des enseignants chercheurs de guinée est accusé d’avoir instrumentalisé les élèves de telimele. Faut rétorque Elhadj Mamadou Bobo diallo.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée