Examens nationaux «la mission de l’école de manière globale n’est encore réellement engagée»

0
Après la fin du baccalauréat unique, le brevet d’études du premier cycle (BEPC) a été lancé hier lundi 25 juillet sur toute l’étendue du territoire national. 
Cette année, le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation a mis un détecteur de fraude lors des examens nationaux scolaires. Une manière d’éviter les cas de fraudes. Mais en depuis de ça, plus de 100 téléphones avaient été détectés dans certains d’examen lors du baccalauréat.  Pour le président de l’UDRG, la mission de l’école guinéenne de manière générale n’est pas encore engagée par les autorités de notre pays. « C’est une chance d’aller à la moralisation. Parce que s’il n’y a pas moralisation ça ne sert à rien d’organiser des examens. Donc c’est une question d’importante. Je dois dire que l’éducation nationale au-delà de la sanction d’un examen, c’est la formation, c’est l’investissement pour former des hommes et femmes capables de servir une économie, un pays un modèle en terme de culture civique. Dans c’est beaucoup plus complexe. Et je de se point de vue là, de se polariser simplement de la question de moralisation montre qu’en réalité la mission de l’école de manière globale n’est encore réellement engagée » regrette Bah Oury
A en croire l’ancien ministre de la réconciliation nationale, lorsque la corruption prend le déçu dans un pays, la formation vient au second plan. « Lorsque dans un pays l’exemple de probité, de gestion rigoureuse n’est pas la chose la mieux partagée, il va de choix qu’à tous les niveaux la société est fortement polluée. Et au niveau de l’enseignant, il est mieux en indexe parce qu’il y a des examens. Le taux de détournement, la corruption est tellement abyssale que ça ruine les possibilités d’une croissance et de développement économique. Donc il y a une gangrène nationale concernant la gestion des affaires publiques » a-t-il souligné dans l’émission  »Mirador ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée