Élections sur fonds propres: « Alpha voulait commettre le crime électoral sans témoins» (Dalein) 

0

A la faveur de l’inauguration, mercredi dernier, du chemin de fer Dapilon-Santou, à Boké, le président de la république, le Pr Alpha Condé s’est venté d’avoir organisé les trois dernières élections sur fonds propres. Un financement que son challenger direct Cellou Dalein Diallo dit avoir regretté.

 

A l’occasion de son assemblée générale hebdomadaire virtuelle de ce samedi 26 juin, le président de l’Union des Forces Démocratique de Guinée (UFDG) déclare que le budget national de 2020 n’a été utilisé qu’à hauteur de 5%. Le reste a été consacré  » aux achats en conscients des guinéens ».

«Lorsqu’il était à Boke, il a montré la fierté d’avoir financer trois élections sur les ressources propres.. Il a refusé l’offre de financement présenter par les partenaires techniques et financiers qui ont chacun de budget pour appuyer la démocratie et les élections dans les pays partenaires. Alors vous savez pourquoi il a refusé de signer l’offre de financement. Est-ce qu’il continue de tendre la main, pour être aidé dans lutte contre le COVID-19 et Ebola, et est-ce qu’il continue de tendre la main pour obtenir des financements de ses projets et programmes de développement ? pourquoi il a refusé l’assistance aux partenaires techniques et financiers pour financer les élections, vous le savez.. C’est parce qu’il voulait commettre le crime électoral sans témoins. Il parlera de souveraineté, mais ce n’est pas de souveraineté. Parce qu’il continu de demander pour d’autres choses. Il savait partinement qu’en acceptant le financement de l’assistance technique de partenaires, il serait obligé d’accepter l’évaluation et l’observation de son processus électoral par ces derniers, et qui n’auraient pas manquer de dénoncer sa mascarade électorale et même de s’en retiré. C’est pour éviter ces clashs qu’il a décidé malgré la fragilité de nos finances publiques de faire supporter le poids de trois élections par le budget de l’État au détriment de l’entretien de nos routes et de la réalisation de plusieurs projets et programmes de développement. Pour 2020 le budget national n’a été exécuté qu’à hauteur de 5%. Par ce que ces dépenses ont dûs être évincées par le financement des élections et l’achat de conscience» a-t-il lancé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée