Dissolution de l’assemblée pour une sortie de crise: Des organisations de la société s’opposent

0

Cette semaine plusieurs organisations de la société civile ont demandé la  » dissolution de l’assemblée nationale » afin de sortir de cette crise post-électorale. Contrairement aux CNOSCG et Cie, le collectif des plateformes des organisations de la société civile, dans une déclaration rendue publique ce samedi 21 novembre à Conakry, s’oppose à une éventuelle « dissolution du parlement guinéen ». Ce collectif des plateformes des organisations de la société civile guinéenne composé de la CONASOC, de la PNAPIC, du MAOG et de l’Alliance Futuriste dit être opposé à cette idée. « Le collectif des plateformes de la société civile guinéenne se désolidarise de toute idée de dissolution d’une quelconque institution de la République qui pourrait être assimilée à un coup d’État constitutionnel, pendant que la Guinée n’est pas en transition. Nous notons que ce comportement de positionnement est prétentieux, belliqueux, utopique et même anachronique. Pour nous, membres de ce collectifil est inopportun d’envisager une quelconque révision de la constitution actuelle », peut-on lire dans la déclaration. Ces activistes de la société civile plaident tout de même, pour une composition d’un gouvernement disent-ils « cohésion sociale pour une paix durable ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée