DISCOURS DU MINISTRE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION À L’OCCASION DU FORUM SUR LA MIGRATION

0

Monsieur le représentant résident du PNUD

–        Monsieur le Directeur régional de l’UNESCO

–        Mesdames/Messieurs, chers invités

C’est un honneur et un immense plaisir pour moi de prendre part à cette importante cérémonie pour partager avec les professionnels que vous êtes, la réflexion sur le rôle des médias dans la lutte contre la migration irrégulière. J’en suis d’autant plus heureux que la lutte contre la migration irrégulière, thème de votre rencontre est une préoccupation majeure du Gouvernement guinéen.

En évaluant l’étendue, la profondeur et les causes du fléau que constitue la migration irrégulière, le Gouvernement guinéen a lancé de nombreux programmes destinés à favoriser l’employabilité des jeunes à la faveur de la construction d’infrastructures de communication et de production d’énergie. Il espère que ces investissements permettront de réduire le chômage des jeunes.

La problématique posant les relations entre les médias et la migration irrégulière est également au centre des intérêts de mon département dont la mission est de créer un environnement juridique, technique, technologique et institutionnel favorable à la libre circulation des idées et des opinions pour la préservation de la paix et le développement socioéconomique de notre pays.

Elle m’offre surtout l’occasion de remercier le Représentant de l’Ambassade d’Italie et l’Unesco pour cette initiative qui permettra aux médias et autres partenaires de contribuer davantage à lutter plus efficacement contre la migration irrégulière dans notre pays.

Mesdames et messieurs, chers invités

Le paysage médiatique guinéen compte aujourd’hui plus de 60 stations de radio privée, 6 chaines de télévision, 34 radios communautaires, plus de 200 titres de journaux. Ces médias constituent un vecteur privilégié de création et de diffusion de messages destinés à favoriser l’inversion de la tendance observée actuellement dans la migration irrégulière en Guinée. Il faut rappeler que la Guinée est classée parmi des dix principales nationalités des migrants irréguliers africains arrivés en Europe ces dernières années.

Ces medias constituent aussi et surtout des espaces privilégiés de partages d’idées, d’opinions accessibles à l’ensemble de la population. Ils peuvent et doivent alors promouvoir des valeurs sociétales sur la participation de la jeunesse à la construction d’une nation prospère. Ils apprendront à cette jeunesse parfois éblouie par les mirages diffusés, malheureusement par certains médias, surtout étrangers, que le bonheur se construit de préférence dans son pays. La déconstruction de ces illusions, parfois chimériques, ne revient pas uniquement à la presse, mais celle-ci peut servir à rassurer, créer la confiance en l’avenir pour les jeunes. La lutte doit impliquer les acteurs de la vie publique et l’encadrement familial. La presse devra à cet effet concevoir des programmes prenant en compte les attentes des jeunes.

La professionnalisation des médias, leur crédibilisation sont des facteurs essentiels pour l’atteinte des objectifs dans la lutte contre la migration irrégulière.

Ils fournissent les informations nécessaires dans différentes langues locales, dans divers formats, offrant notamment aux jeunes et aux femmes un accès aux outils et à l’information nécessaires leur permettant de faire des choix éclairés quant à leur avenir.

Les médias jouent ainsi un rôle crucial dans la sensibilisation sur les risques liés aux migrations pour aider les jeunes à s’émanciper et avoir accès à de nouvelles opportunités. Je réitère à cet effet, la disponibilité du Chef de l’Etat, le Professeur Alpha Condé à soutenir des programmes destinés à appuyer notre jeunesse dans la construction d’une Guinée émergente.

En ce qui concerne le Ministère de l’information et de la Communication, en notre qualité de département de tutelle, je vous réitère notre engagement et notre totale disponibilité à accompagner ce projet.

Je vous remercie

 

Amara Somparé

Ministre de l’Information et de la Communication

 

Transmis par la Cellule de Communication du Gouvernement 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

error: Action non autorisée